Territoires

Metz Plate-forme multimodes et multicouches au port

Mots clés : Gares, aéroports - Transport maritime

Sous son apparence banale, la plate-forme portuaire pour conteneurs de 35 000 m2 qui vient d’être livrée à Metz cache une intervention relativement complexe du groupement Lingenheld (mandataire)-Sethy-Durmeyer-ETF. Le site trimodal (route, voie ferrée et voie d’eau) a requis un double-rideau de palplanches avec tirants d’ancrage et poutre de couronnement pour l’aménagement de ses 300 mètres de quai, ainsi que le forage de 280 pieux en anticipation d’un éventuel portique.

Les entreprises ont terrassé 117 000 m3 pour installer directement sous la plate-forme un bassin de stockage des eaux pluviales, et, en sortie de site, un ouvrage de décantation des sédiments de dragage de la darse.
« Pour la structure, la solution apportée allie rigidité et souplesse, afin de répondre aux sollicitations de poinçonnement des conteneurs et de circulation du reachstacker [engin lourd de manutention] », poursuit Franck Lingenheld, président du groupe familial. Les 40 cm d’arase traitée à la chaux puis la couche de forme de 45 cm en sable traité aux liants hydrauliques procurent une alternative à une dalle béton. Les 32 cm d’enrobés à module élevé (EME) et 5 cm de roulement en enrobé à bitume modifié forment la partie supérieure.

Délais tenus.

L’opération de 14,1 millions d’euros (10,5 millions d’euros HT de travaux) a été financée par l’Etat, Voies navigables de France (VNF), les collectivités locales, l’Union européenne et la CCI de la Moselle, concessionnaire via sa filiale Société du nouveau port de Metz. « Le chantier a respecté son délai d’un an et demi, malgré la contrainte d’un site partiellement occupé », relève Franck Lingenheld.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X