Régions Rennes

Métro : 140 millions d’euros de travaux attribués

Mots clés : Transport collectif urbain

En dévoluant le lot numéro 2 – le plus important après celui du tunnelier – au groupement solidaire constitué de Legendre Génie Civil (mandataire) et Angevin, la Semtcar a fait le choix d’entreprises locales. De fait, même si leurs périmètres d’intervention respectifs dépassent largement le bassin rennais, Legendre et Angevin font partie des fleurons de l’économie locale. Le montant du lot atteint 65 millions d’euros HT et comprend la réalisation en tranchée couverte du segment sud-ouest de la ligne, soit 1,5 km, et la réalisation des stations Saint-Jacques/Gaîté et La Courrouze.

Au bas mot, pour les deux entreprises, ces chantiers mobiliseront une cinquantaine de salariés. « A cela, il convient d’ajouter l’emploi généré dans les entreprises sous-traitantes, puisque près de la moitié du lot sera réalisé par des entreprises partenaires », précise Vincent Legendre, co-gérant du groupe.
Le lot numéro 3 concerne un segment de 1 km de tranchée couverte au nord des 12,7 km de ligne et la réalisation de la station Joliot-Curie, située en fin de tranchée profonde. Attribué au groupement solidaire Demathieu Bard, Cardinal Edifice, ETPO et DTP Terrassement, il s’élève à 40,22 millions d’euros HT.
Enfin, la Semtcar a retenu Razel-Bec (mandataire) associé à Eiffage TP pour la réalisation du viaduc qui reliera les trois stations aériennes situées à l’extrémité nord-est de la ligne. Plus précisément, l’ouvrage qui s’étend sur 2,4 km démarrera à la station Beaulieu pour s’achever à celle de Via-Silva. Les travaux de ce viaduc constitué de 36 ouvrages indépendants démarreront à l’automne prochain pour s’achever deux ans plus tard.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X