Régions Région

Mésolia développe son programme de logements

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Le directeur général de Mésolia, Emmanuel Picard, ne cache pas son ambition de renforcer son activité dans les deux régions du Sud-Ouest, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. La convention pluriannuelle de partenariat pour la période 2017-2018, qu’il a signée le 21 juin dernier avec Anne Fontagnères, directrice régionale de la Caisse des dépôts en Nouvelle-Aquitaine, devrait y contribuer. Mésolia, filiale à la fois des groupes Arcade et Le Toit girondin (TG), se positionne déjà comme second bailleur social aquitain, avec 20 000 logements en patrimoine. Grâce au rachat en 2015 de la SFHE Midi-Pyrénées, filiale toulousaine du groupe Arcade, Mésolia a également un pied en Occitanie.

250 M€ de prêts de la Caisse des dépôts. La convention prévoit une enveloppe de 250 M€ de prêts de la Caisse des dépôts pour une période de deux ans. Il s’agit à la fois de doper la construction dans un Sud-Ouest en tension, d’accélérer la réhabilitation du parc existant, et d’accompagner la croissance externe de Mésolia, actionnaire majoritaire de la Semib de Bruges depuis 2016. « Sur 2017-2018, nous allons construire 1 905 logements et en améliorer 769 existants », détaille Emmanuel Picard.

Par ailleurs, Mésolia va également bénéficier d’un « prêt haut de bilan bonifié » (PHBB) de 9,28 millions d’euros sur la même période, soit 6,75 millions pour produire 270 logements supplémentaires et 2,53 millions pour rénover thermiquement 253 logements. Mésolia emploie 240 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 109 millions d’euros en 2016.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X