Edito

Mégachantiers et minipouces

La France est de retour sur la scène internationale ! Non, il ne s’agit pas ici de commenter la durée de la poignée de main de notre nouveau président avec son homologue américain, ni de se gargariser du retour triomphal de notre spationaute sur Terre. Oui, c’est bien de construction qu’il est question. Car, avec une croissance de 4,4 % en 2017, l’Hexagone se positionne – enfin ! – comme le plus dynamique des grands pays européens (lire p. 16). En Allemagne, a contrario, l’activité du secteur semble kaputt. Une contraction est même attendue en 2019.

Evidemment, les constructeurs français ont trop souffert ces dernières années pour se féliciter du malheur...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5927 du 23/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X