Régions

Méditerranée L’Imeder créé pour dynamiser la filière des énergies renouvelables

Mots clés : Energie renouvelable - Marché de lénergie

Favoriser l’émergence de projets liés aux énergies renouvelables dans les pays du pourtour méditerranéen., telle est la vocation de l’Institut méditerranéen des énergies renouvelables (Imeder), né le 11 juin à Perpignan. Cette association, créée à l’initiative de la CCI des Pyrénées-Orientales, a été lancée lors de la conférence internationale Derbi 2009, organisée par le pôle de compétitivité du même nom (1). Outre Derbi et la CCI des Pyrénées-Orientales, elle associe des organisations professionnelles française (Enerplan), européenne (Estif), espagnole (Aperca), tunisienne (CSN EnR) ou marocaine (Amisol). L’Imeder se consacrera à la formation, à la recherche-développement mais surtout à l’ingénierie de projets. « Les grands projets soutenus par le Plan solaire méditerranéen (2) seront vraisemblablement portés par des sociétés nationales ou multinationales, explique Bernard Fourcade, président de la CCI des Pyrénées-Orientales et président du nouvel institut. Pour que les PME puissent accéder à ces marchés, il faut des projets collectifs. L’Imeder peut être une structure porteuse. »

Transferts de technologie

Les représentants des pays de la rive sud sont tout aussi demandeurs. « Nous voulons dépasser l’âge des chauffe-eau solaires pour nous orienter vers des applications telles que la climatisation solaire, très prometteuse sous nos climats, témoigne le Tunisien Tahar Achour, président de la Chambre syndicale des énergies renouvelables (CSN EnR). Cela nécessite transferts de technologie. »

L’association dressera d’abord un état des lieux du marché et de ses acteurs avant de s’attacher à faire éclore des projets. « Les premiers projets concrets seront annoncés lors de la 5e conférence Derbi, dans un an », promet André Joffre, président du pôle.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Derbi: développement des énergies renouvelables dans le bâtiment et l’industrie. (2) Le Plan solaire méditerranéen est l’un des projets phares de l’Union pour la Méditerranée, qui fédère 44 pays du pourtour méditerranéen.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X