Autres

Mécanique et statistiques

Mots clés : Entreprise du BTP - Travaux publics

Xavier Barthélemy, directeur matériel chez Eiffage Travaux publics, gère un service de 650 personnes et un parc de 10 000 machines.

«La gestion ne va pas sans l’outil, et l’outil ne va pas sans la gestion. » Xavier Barthélemy, directeur du matériel d’Eiffage travaux public, n’oppose pas la roue crantée aux tableaux financiers : pour lui, l’argent et la mécanique forment un tout. Mais, pour rapprocher les deux pôles, il faut bien partir d’un des deux côtés. L’origine de Xavier Barthélemy est clairement du côté des machines. Diplômé d’un DUT mécanique, ce natif de Tours commence sa carrière dans le cambouis. « J’aimais beaucoup la plongée sous-marine. Alors, je pensais m’orienter vers l’offshore. » Le hasard va effectivement le conduire vers des profondeurs, mais terrestres. En 1984, un ami l’appelle pour lui dire que René Tangari, responsable mécanique chez Fougerolle, cherche un adjoint. Xavier Barthélemy le suit sous terre pour percer la galerie du Cern, sous la frontière franco-suisse. « Je découvre les travaux publics par ce chantier exceptionnel. L’interconnexion des tâches, l’urgence, le danger, l’implication, l’adrénaline de faire venir par avion une pièce de 3 t pour remettre coûte que coûte une machine en marche… » Quatre ans plus tard, le jeune adjoint du responsable matériel sort de sa galerie et s’apprête à descendre dans celle qui va être percée sous la Manche. Sauf qu’on lui propose de rester à la surface, au service des matériels de la Société chimique de la route (SCR), une importante routière. « Je commence par démonter un finisseur. » Une fois cette épreuve initiatique passée, Xavier Barthélemy prend en charge la division des prototypes et démarre avec un épandeur-gravillonneur grande largeur : la RLG 4000, « une usine sur roue », qu’il conçoit, met en route, conduit et accompagne sur tous les chantiers. Ces années 1990 sont également celles des premiers contacts avec la gestion informatisée. SCR évolue vers ce qui deviendra bientôt Eiffage, pendant que Xavier Barthélemy progresse dans l’organigramme et prend en charge des centrales d’enrobage. « Là, je suis devenu un vrai routier. » Lui se range dans le camp des adeptes des centrales de type discontinu, mais à cette préférence technique s’ajoute la gestion financière et administrative de ces unités de production. Il en fait même sa spécialité en devenant directeur des industries de ce qui est devenu Appia. « Une période passionnante car c’était le début du recyclage des enrobés. Nous étions à la pointe dans ce domaine. » Il restera plongé dans les enrobés jusqu’en 2011, quand on lui demande de succéder à Joël Pigeon à la direction du matériel d’Eiffage Travaux publics : 650 personnes et un parc de 10 000 machines. Il prend ses fonctions à un moment charnière : les terrassements de la ligne à grande vitesse Bretagne – Pays de la Loire commencent. « Les investissements avaient été faits. Nous disposions d’une puissance de feu sans égal ! » Dont il faut aujourd’hui se séparer. « C’est un crève-cœur, mais nous nous en sommes bien sortis. » À l’avenir, Xavier Barthélemy ne pense plus reproduire ce schéma classique d’achat et de revente. La location est une solution, mais pas la seule. « Les fabricants devront s’impliquer plus fortement dans un financement plus court. » Autre évolution : la réduction de la consommation, et pas seulement celle des centrales d’enrobage, mais aussi celle de tous les matériels. « C’est là où sont les marges d’optimisation. Nous allons regarder cela de très près… » On peut lui faire confiance : il saura croiser avec habileté les notices techniques avec d’implacables tableaux statistiques.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Parcours

1960 Naissance à Tours 1981 DUT de mécanique
1984 Entre chez Fougerolle 1988 Entre à la Société chimique de la route
1992 Naissance d’Eiffage 1999 Directeur des industries d’Appia Île-de-France Centre
2011 Directeur du matériel d’Eiffage Travaux publics

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X