Territoires

Maubeuge Une mission d’AMO pour l’aménagement du Gazomètre en pôle de loisirs

Mots clés : Maîtrise d'ouvrage

La communauté d’agglomération Maubeuge Val de Sambre a confié à un groupement conduit par Barrault et Pressaco (1) une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) pour l’aménagement et la programmation du « Gazomètre », dans le secteur de la gare, à Maubeuge.

Cet ancien site industriel accueillera un pôle de loisirs et de restauration. Piste de ski, bowling et restaurants franchisés vont ainsi remplacer le projet Eurasambre, auquel la communauté d’agglomération avait mis un terme en décembre 2014. Conçue par CFA Nord-Est, cette opération devait développer 30 000 m2 de logements, de commerces et de bureaux. Porté par Rémi Pauvros, l’ancien maire (PS) de Maubeuge et président de la communauté d’agglomération Maubeuge Val de Sambre, Eurasambre a fait les frais de l’alternance politique.

Une zone de chalandise de 500 000 habitants.

« Les habitants de Maubeuge n’ont aucune possibilité de loisirs, explique Jean-Pierre Coulon, premier adjoint au maire de Maubeuge. De plus, il y a un potentiel de clientèle important, côté belge : avec Mons et Charleroi, nous avons 500 000 habitants à une heure de route. »

Le propriétaire belge du complexe de ski indoor Ice Mountain, à Comines, près de Lille, se dit intéressé. Il a notamment participé à une rencontre, au cours de laquelle Arnaud Decagny, le maire (UDI) de Maubeuge, avait réuni un certain nombre d’opérateurs du secteur des loisirs, spécialistes du bowling, du laser game, de la remise en forme ou de la restauration sous franchise. L’enjeu, avec ces nouvelles activités, est de conforter le pôle commercial existant, tout en articulant le projet avec le réaménagement de la gare en pôle d’échanges.
L’équipe d’AMO a été mandatée pour étudier un terrain de 21 ha, dont 11 sont situés sur la commune de Maubeuge, en bord de Sambre. La rivière frontalière constitue, certes, un facteur d’attractivité, mais également de risque, la zone étant exposée aux inondations.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X