Régions

massy-evry Les travaux du tram-train pourraient démarrer en 2012

Mots clés : Services urbains - Transport collectif urbain

Pilotée par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), la concertation sur le projet de tram-train Massy/Evry se déroule jusqu’au 3 juillet sous l’égide de Catherine Vourc’h, nommée par la Commission nationale du débat public (CNDP). Dépliants, dossier, site Internet dédié, cinq réunions sont prévues.

Permettant les déplacements de banlieue à banlieue sans passer par Paris, ce tram-train requalifie le territoire et désenclave des quartiers sensibles. Il est un atout essentiel à l’attractivité et au développement de l’Essonne en reliant deux pôles économiques d’envergure : Massy-Palaiseau-Saclay et Evry-Courcouronnes-Corbeil. Cette ligne en rocade favorise ainsi un maillage du territoire avec les lignes radiales des RER : pôles multimodaux de Massy (RER B et C) et d’Evry (RER D) et la gare d’Epinay-sur-Orge (RER C).

« Le tram-train est un outil souple de transport : il s’insère bien dans le tissu urbain, et il est efficace pour mailler le système de transport dans le département de l’Essonne », souligne Serge Méry, vice-président du conseil régional chargé des transports.

Enquête publique fin 2010

Longue d’une vingtaine de kilomètres, cette ligne compte quatorze stations et traverse treize communes (1). Le Stif pilote la comaîtrise d’ouvrage (avec RFF et Transilien SNCF). La ligne est mixte : de Massy à la station « Petit Vaux », à Epinay, le tram-train circule en mode train sur la ligne du RER C (10,1 km). Après « Petit Vaux », il circule en mode tramway, sur une ligne nouvelle (11,6 km) jusqu’à Evry. Massy et Evry seront reliés en 32 minutes à raison d’un tram-train toutes les 10 mn aux heures de pointe. On attend 30 000 voyageurs par jour. Le tram-train pourrait être prolongé au nord, vers Versailles. La concertation pourrait faire avancer la réflexion sur cet éventuel prolongement.

Inscrit au contrat de projets Etat-région 2007-2013 (40 millions d’euros) et au contrat particulier région-département (60 millions), le tram-train Massy-Evry est également inscrit au plan Espoir banlieues pour 150 millions d’euros. Cofinancé par l’Etat (28 %), la région (43 %) et le département (10 %), le coût total des infrastructures est estimé à 307 millions d’euros (19 % restent à financer). Le matériel roulant (21 rames), quant à lui, est estimé à 84 millions.

Les études complémentaires devraient être réalisées l’année prochaine, l’enquête publique terminée à la fin de cette même année. La déclaration d’utilité publique devrait être signée en 2011, les études détaillées et le début des travaux intervenir en 2012 pour une mise en service à l’horizon 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Palaiseau, Massy, Champlan, Longjumeau, Chilly-Mazarin, Epinay-sur-Orge, Savigny-sur-Orge, Morsang-sur-Orge, Viry-Châtillon, Grigny, Ris-Orangis, Courcouronnes, Evry.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X