Réalisation

Martin Esposito, documentariste Du windsurf à la permaculture

Mots clés : Chapiteaux, tentes, structures - Démarche environnementale - Manifestations culturelles

Après une carrière de champion de windsurf, le féru d’écologie tente de nous sensibiliser à la protection de l’environnement. En 2012, son film Super Trash observait une décharge à ciel ouvert dans le sud de la France. Depuis le 20 avril, on peut voir au cinéma son éloge des talents de jardinier de son grand-père. Un hymne à la nature et à la transmission.

On connaissait ses exploits de champion de windsurf et sa passion pour la mer. Souvenons-nous : en 1994, à Hawaï, les exploits de l’ado originaire d’Antibes qui terminait deuxième de la Maui O’Neil – devant un ancien champion du monde et un médaillé d’argent aux Jeux olympiques – avaient ému notre fibre patriotique. Déjà, on vante son sens de l’observation qui lui permet de pénétrer l’intimité des vagues. Dans le potager de son grand-père, Martin Esposito a procédé de la même façon, scrutant pendant douze mois les faits et gestes de Vincenzo, le jardinier de 85 ans passé maître dans la production de légumes goûteux. Avant d’observer son « papi » dans son jardin des délices planté sur les hauteurs d’Antibes, il met son œil dans le viseur d’un appareil photo pour saisir l’après-guerre au Kosovo et en Ossétie du Sud. Une fois la marée sanglante...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 389 du 24/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X