Entretien

Marseille. Le jardin de La Magalone re trouve son visage d’antan

Mots clés : Aménagement paysager - Espace vert - Rénovation d'ouvrage

Entamée il y a plus d’un an, la réhabilitation du jardin s’avère un vrai travail d’orfèvre. Point d’orgue : le regarnissage des bordures avec plusieurs centaines de buis.

C’est un havre de paix au cœur de Marseille, boulevard Michelet, à deux pas du stade Vélodrome. Sur la rive d’en face, se dresse la silhouette à la géométrie contemporaine et minimaliste de la Cité Radieuse, de Le Corbusier, construite en 1952. Mais de ce côté-ci, le jardin de La Magalone, avec ses buis, ses statues et ses bassins, trouve son inspiration dans le XVII e  siècle. Et la bastide à laquelle il sert d’écrin date, elle, du XVIIIe. Vraisemblablement la plus ancienne de la ville.

Abattages en règle.

La Direction des Parcs et Jardins de Marseille entreprend depuis 2008 la réhabilitation de ce jardin historique « à la française », d’un peu plus d’un ha, remanié au XIXe et planté de plusieurs centaines d’arbres remarquables. « L’idée est de retrouver un certain esprit en se basant sur les plans d’origine dont nous disposons », expliquent Jean-Marc Séard, ex-responsable du service passé désormais à la Direction des Sports et Claude Chabrier son successeur. La démarche n’est pas simple, les plans ne disant pas tous la même chose et ne dessinant pas nécessairement les mêmes tracés ni les mêmes dispositions. L’opération s’effectue par petites touches. Certains parlent de reprise en main – le mot n’est pas trop fort – les jardins de la...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 322 du 05/09/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X