Portrait Jean-Marc Lecourt, président de la Société Française des Gazons

Marathonien des gazons

Mots clés : Aménagement paysager - Carburant - Espace vert

La passion est son carburant. Qu’il avale les kilomètres au cours d’interminables footings en forêt ou qu’il défende la cause des pelouses naturelles, elle ne le quite jamais.

Pour l’ornement, pour les terrains de sport, pour les sous-bois, au pied des arbres fruitiers, dans les allées ou en bordure des massifs de fleurs, pour talus, de parking… Plutôt réservé, Jean-Marc Lecourt est intarissable dès qu’on cause pelouse. Il faut dire que les graminées, il est tombé dedans quand il était petit. Petit-fils d’Henri Lecourt, fondateur en 1929, avec Jacques Rocques, de Rocques et Lecourt, la première maison grainière spécialisée dans les gazons, Jean-Marc a toujours rêvé de se consacrer aux « tapis verts », comme son père et son grand-père avant lui. « On compte 1,2 million d’hectare de gazon en France », précise-t-il avec gourmandise.

Utile et plaisant.

Pour le commun des mortels, une pelouse, c’est juste quelques brins d’herbe plantés çà et là. Pas pour lui. « Ça n’a l’air de rien comme ça, mais ça apporte énormément d’oxygène et c’est un incroyable fixateur de carbone....

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 320 du 05/06/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X