Actualité Réforme territoriale

Manuel Valls remet en jeu les départements

Mots clés : Gouvernement

Plus question de faire disparaître les départements. Le sujet n’est plus à l’ordre du jour. Lors de son intervention le 6 novembre à Pau (Pyrénées-Atlantiques) devant le congrès annuel de l’Assemblée des départements de France (ADF), le Premier ministre Manuel Valls a souligné « le rôle essentiel des départements pour soutenir le dynamisme de leurs territoires », faisant référence aux plus de dix milliards d’euros investis chaque année par les conseils généraux et soulignant le « besoin de cet échelon intermédiaire entre les régions et les communes ».
Le chef du gouvernement a cependant invité les 4 500 élus départementaux à réfléchir à une nouvelle organisation dès 2015. « Après 2020, le paysage territorial devra avoir évolué, a-t-il lancé. Les régions se seront approprié leurs nouvelles compétences ; les intercommunalités structureront – plus encore qu’aujourd’hui – les territoires. Alors, le cadre départemental pourra évoluer. Nous devons le faire sereinement, et par étapes. »
L’enjeu est de clarifier les compétences et, pour cela, de préciser le rôle de chacune des collectivités territoriales. Devant le Sénat, le 28 octobre, Manuel Valls avait reconnu le rôle du département « en matière de protection des populations les plus fragiles et de soutien aux communes ».
A Pau, il a précisé que « le département pourrait être conforté sur ses compétences (…) par exemple, l’ingénierie territoriale ou l’accès des citoyens aux services au public. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X