Textes officiels ET AUSSI…Gestion et Professions

Mal-logement en Europe : la France à la 10e place

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion et professions - Logement social - Réglementation

À l’heure où le ministère du Logement et de l’Habitat durable affiche son ambition de mettre fin aux logiques de ségrégation à l’œuvre sur certains territoires par la voie de son projet de loi Égalité et citoyenneté comportant un important volet logement (voir Opé. Immo. n° 86-87, juin-juillet 2016, p. 11), l’actualité de la Fondation Abbé Pierre est à la publication de son second palmarès européen du mal-logement.

Aux termes de son analyse menée en collaboration avec la Fédération européenne d’associations nationales travaillant avec les sans-abri (Feantsa), la Fondation Abbé Pierre dresse un état général du mal-logement au sein de l’Union européenne (UE) dans une annexe 1. Elle retient à ce titre que les pays dotés de politiques d’État providence solides résistent mieux à la crise du mal-logement, et qu’à l’inverse les stratégies de durcissement vis-à-vis du logement social menées par d’autres pays (Royaume-Uni ou Pays-Bas) valent à ces derniers un classement peu satisfaisant au sein du palmarès.

Par ailleurs, la Fondation consacre l’annexe 2 de son palmarès à l’étude spécifique de la situation française. Elle affiche ainsi son expertise et interpelle les pouvoirs publics français sur les politiques devant être menées pour solutionner, ou tout du moins résorber, le mal-logement en France. Ce palmarès européen du mal-logement s’appuie sur les données statistiques officielles de l’UE...

Vous lisez un article de la revue Operations Immobilieres n° 88 du 23/09/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X