Enjeux

Major de l’artisanat

Mots clés : Artisanat - Entreprise du BTP

Valérie Sfartz dirige le salon Artibat, qui se tient du 19 au 21 octobre, à Rennes. Une deuxième vie, pour cette ancienne de Vinci Energies.

Et de trois. Le 19 octobre prochain, Valérie Sfartz ouvrira sa troisième édition d’Artibat, le premier salon régional de la construction porté par la Capeb Pays de la Loire. « J’y suis entrée pour conduire la deuxième édition à Rennes », explique-telle. Nantes, berceau historique de cette manifestation, avait en effet été abandonnée, faute d’un espace suffisamment grand.

Rejoindre la grande famille de l’artisanat n’avait pourtant rien de naturel pour la jeune femme, major de promotion 1998 de l’Institut supérieur européen de gestion de Lille, salariée durant quinze ans de Vinci Energies. Elle, pourtant, y voit bien plus une continuité qu’une rupture. « J’ai occupé trois grands postes chez Vinci Energies, raconte Valérie Sfartz. J’ai d’abord travaillé à l’accompagnement des entreprises, pour trouver un positionnement et de nouveaux marchés à des entités du groupe. En 2000, j’ai été à l’initiative de la transformation digitale du groupe, ce qu’on appelait à l’époque les NTIC. Enfin, j’ai terminé dans la communication. »

Accompagner le changement.

Son fil conducteur ? Accompagner le changement en montrant aux acteurs ce qui existe et ce qu’il est possible de faire. Un c red o qui est demeuré le sien à la tête d’Artibat. « Cette année, nous laisserons une place nouvelle aux start-up sur le salon, pour montrer la complémentarité possible entre grandes entreprises et jeunes pousses innovantes. Nous amenons aussi des idées nouvelles sur d’autres façons de construire, notamment à travers le partenariat entre l’Ecole de design de Nantes et les centres de formation d’apprentis (CFA) autour du logement évolutif. » Sans compter que, pour Valérie Sfartz, cette opportunité professionnelle lui permet de quitter Paris pour aller vivre à Nantes, où demeure l’administration d’Artibat. Un rêve que caressent beaucoup de jeunes actifs désireux d’améliorer leur cadre de vie. « Mais cela signifiait aussi rester dans le BTP, avec des valeurs fortes de franchise et de relations directes qui correspondent à mon tempérament et à ma nature. » Une fois éclaircies les motivations qui poussent une jeune cadre à sauter du paquebot Vinci Energies dans le voilier de l’artisanat, un mystère subsiste. Pourquoi donc la Capeb, structure très attachée à l’identité artisanale, a-t-elle fait confiance à un tel profil ? « La Capeb Pays de la Loire a compris qu’Artibat était devenu un salon de référence, sortant du cadre associatif et syndical. Il fallait séparer ces dimensions. D’autant que le salon n’est pas centré que sur les artisans ! Il fallait donner à cet événement une vision d’entreprise pour qu’il perdure. »

« Nous amenons des idées sur d’autres façons de construire, notamment autour du logement évolutif. »

Plus de 1 000 exposants.

Artibat atteint vingt-huit ans d’existence et se maintient à un niveau élevé de visitorat, autour de 40 000. Des chiffres qui démontrent que le pari de l’ouverture au-delà de la seule famille de l’artisanat a réussi. Comme pour récompenser cette audace, cette édition 2016 a bénéficié des premiers effets de la reprise, avec des réservations plus rapides que les années précédentes, qui ont permis à ce salon de dépasser rapidement le seuil des 1 000 exposants.

Start-up, logement évolutif… Valérie Sfartz n’hésite jamais à innover pour séduire les visiteurs. « Mon idée, c’est de garder la cohérence d’un message global pour porter du positif, assure-t-elle. Et tant qu’on reste dans l’accompagnement des professionnels, j’arrive à gagner la confiance de mon équipe et de mon conseil d’administration. » Une ligne de conduite qui laisse encore bien des opportunités pour les éditions à venir. Il y a fort à parier que Valérie Sfartz y songe déjà, et qu’elle réfléchit aux surprises que réservera Artibat en 2018, voire en 2020.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X