Régions Faches-Thumesnil

Maisons passives en vue

C ‘est un « accroc » historique dans son tissu urbain que Faches-Thumesnil (17 500 habitants) s’apprête à repriser. Du fait de la présence dans le sous-sol de « catiches », galeries souterraines héritées de l’exploitation de la craie, le lieu-dit de la Jappe n’avait jamais accueilli que de petites maisons ouvrières et des terrains de football. Aujourd’hui, sur cette emprise de 5,5 hectares, proche du centre, la Ville se donne les moyens de réaliser un « écoquartier », avec le concours de la MEL.

Label « PassivHauss » pour tous. Une ZAC de 5,5 hectares, dite Jappe-Geslot, a été créée l’été dernier et une consultation pour une concession d’aménagement de huit ans est sur le point d’être lancée. La quasi-totalité des terrains est sous maîtrise foncière publique. Les installations sportives sont désaffectées ; les dernières courées seront démolies sitôt que leurs habitants auront été relogés. Elles laisseront place, après comblement des cavités souterraines, à 480 logements (la moitié en accession libre, 20 % en accession maîtrisée et 30 % de locatifs sociaux). La plupart se trouveront dans des collectifs. Il y aura une résidence étudiante et une résidence pour personnes âgées.

Tous les immeubles viseront le label « PassivHauss », affirme la mairie de Faches-Thumesnil. En outre, dans le futur ensemble, les eaux pluviales feront l’objet d’une gestion écologique et la place de la voiture sera limitée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X