Régions Faches-Thumesnil

Maisons passives en vue

C ‘est un « accroc » historique dans son tissu urbain que Faches-Thumesnil (17 500 habitants) s’apprête à repriser. Du fait de la présence dans le sous-sol de « catiches », galeries souterraines héritées de l’exploitation de la craie, le lieu-dit de la Jappe n’avait jamais accueilli que de petites maisons ouvrières et des terrains de football. Aujourd’hui, sur cette emprise de 5,5 hectares, proche du centre, la Ville se donne les moyens de réaliser un « écoquartier »,...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5914 du 24/03/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X