Régions Roubaix

Maison de maître devient maison relais

Une magnifique maison de maître, à l’entrée de Roubaix, vient d’être transformée en maison relais pour des femmes en très grande difficulté, fruit d’un montage unique en France. « Nous y pensions depuis vingt ans », a expliqué Christian Montaigne, directeur général du Pact métropole nord qui s’est associé avec le centre hospitalier de Roubaix et l’Établissement public de santé mentale (EPSM) de l’agglomération lilloise.

Le Pact loge des publics vivant dans l’exclusion et l’EPSM a développé ses propres structures d’hospitalisation en ville (appartements associatifs ou thérapeutiques). Mais, à l’angle de la rue Vauban et de l’avenue du Général-de-Gaulle, les trois institutions sont partenaires pour loger des femmes atteintes du syndrome de Korsakoff. Celles-ci souffrent de perte de mémoire immédiate, séquelle d’une alcoolisation chronique dont elles sont sorties.
Le Pact a signé un bail à réhabilitation avec l’association propriétaire de cette bâtisse de 300 m² et a investi 800 000 euros pour la transformer en résidence d’accueil avec 11 logements privatifs. Les travaux ont pris en compte leur pathologie avec, par exemple, des robinets d’eau à lecture optique pour pallier les oublis de fermeture.
Cette maison, gérée par les trois partenaires, dispose d’une maîtresse de maison et d’une équipe médicale mobile soutenue par le service addictologie du centre hospitalier. « Le pari est que ce cadre permette une amélioration des fonctions cognitives », commente le docteur Laurent Urso, chef du service addicotologie. L’association Visa va construire une structure analogue de 25 places à Croix. Gérée aussi avec l’hôpital et l’EPSM, elle ouvrira en janvier 2013.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X