Territoires

Mâcon Le pont Saint-Laurent restauré à l’identique

Mots clés : Ouvrage d'art

Un double travail de taille de pierre et de ferronnerie se déploie jusqu’à l’automne 2017 sur le pont Saint-Laurent à Mâcon, classé Monument historique depuis 1987. Pilotée par le groupement jurassien Giulio Balduini (architecte) et PMM Ingénieurs Conseil, la rénovation de la partie supérieure de l’ouvrage s’opère à l’identique, sur la base de la dernière restauration du XIXe siècle. Abîmés par le gel et la pollution, les 574 m2 de dalles des trottoirs ainsi que les 224 encorbellements sont remplacés. Les 400 mètres linéaires des garde-corps métalliques sont remis à neuf et renforcés avec des filins pour répondre aux normes de sécurité.

Matériaux locaux.

« Les pierres proviennent de Villebois, dans l’Ain, pour les dallages et les consoles, et de Saint-Martin-Belle-Roche, près de Mâcon, pour les parements verticaux », précise Emmanuel Biard, à la direction des routes et des infrastructures du conseil départemental de Saône-et-Loire. Les entreprises TEGC (maçonnerie), de Montchanin (71), et ADS Cloisons (serrurerie), de Saint-Maurice-l’Exil (38), réalisent le chantier en deux phases de cinq mois. Sa localisation, à la frontière de la Saône-et-Loire et de l’Ain, conduit à un partage de la facture de 2,8 millions d’euros TTC à égalité entre les deux départements.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X