Régions

LYON Un marché immobilier tendu

« Depuis 2001, date à laquelle nous commercialisons presque uniquement des opérations qui n’existent pas, la demande est systématiquement supérieure aux surfaces disponibles », explique Jean-Jacques Mathias, président du Centre d’étude de la conjoncture immobilière lyonnaise. Conséquence : les stocks s’effondrent et les prix s’envolent.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X