Territoires

Lyon Réhabilitation tertiaire sous haute contrainte

Mots clés : Rénovation d'ouvrage

Proposer une offre tertiaire en réhabilitant un bâtiment de la fin des années 1960, tel a été le pari de la Française REM sur le quai des Etroits à Lyon. Confiée à Cirmad, cette revalorisation énergétique et architecturale a été menée en entreprise générale sous la houlette de l’agence d’architecture « Face à ». Surnommé immeuble « BBC » pour « building de bureaux climatisés », le bâtiment, devenu obsolète, répond, après seize mois de travaux (dont cinq mois de désamiantage), aux standards actuels des immeubles tertiaires.

Le chantier a été conduit avec un maximum de contraintes. A commencer par la situation du bâtiment, mitoyen d’un immeuble de logements et coincé entre des voies ferrées et les quais de Saône, en pleine ville. Pour respecter les délais serrés, le désamiantage a été mené en parallèle avec les travaux de démolition et de gros œuvre. « Les contraintes du site nous ont amenés à optimiser les flux d’approvisionnement du chantier », indique Bruno Verdier, chef de service adjoint travaux de GFC Construction. L’entreprise a mis à disposition des 28 sous-traitants du chantier une plate-forme Internet sur laquelle ils ont effectué leurs réservations des zones de stockage, des moyens de levage, des livraisons de matériaux…

Haute performance énergétique.

Une attention particulière a été portée à la sécurité. Un échafaudage écran pour les voies SNCF situées à l’arrière du bâtiment a ainsi été installé afin de prévenir tout risque électrique. GFC Construction n’a déploré aucun accident sur ce chantier de 20 000 heures travaillées. Le bâtiment rénové offre des performances énergétiques et d’étanchéité à l’air qui lui permettent de décrocher une certification NF Bâtiment tertiaire ainsi qu’un label HPE niveau BBC Effinergie Rénovation 2009. Cette opération de 10 000 m2 se distingue par sa façade en vague, en ossature bois et bardée de zinc. Cette opération de 15 millions HT a été lauréate de l’appel à projets Defibat de l’Ademe et de la région.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X