Territoires

Lyon La Ville engage la construction de trois groupes scolaires

Mots clés : Education - ERP sans hébergement

Pour répondre à la croissance des effectifs scolaires et accompagner la mutation de certains quartiers, la Ville de Lyon engage un vaste plan « écoles », doté de 140 millions d’euros d’investissement entre 2015 et 2020. Avec, en premier lieu, la construction de trois nouveaux groupes scolaires. « Nous nous appuyons sur un observatoire urbain – fruit du travail des directions de l’aménagement urbain, de l’éducation et de l’immobilier – pour localiser les futurs groupes scolaires au plus près des besoins », souligne Michel Le Faou, adjoint délégué à l’aménagement, à l’urbanisme, à l’habitat et au logement.

Ces trois nouvelles écoles seront situées dans des quartiers en pleine mutation : la première, attendue pour la rentrée 2019, sera localisée dans le VIIIe arrondissement, dans le cadre du projet urbain partenarial Berliet ; la deuxième, livrée aux mêmes dates, dans la ZAC des Girondins (VIIe arrondissement) ; la dernière ouvrira ses portes à la rentrée 2020 dans le quartier Joannès-Masset (Lyon IXe). En attendant la livraison des deux premiers établissements, des solutions d’hébergement en écoles modulaires seront mises en place.

Entretien et rénovation également.

L’enveloppe consacrée à la construction des trois groupes scolaires s’élèvera à 67 millions d’euros. Sur la durée du mandat, 59 millions d’euros seront également consacrés à l’entretien et à la rénovation du parc existant : mise en accessibilité, sécurité, amélioration énergétique… autant de chantiers engagés dans une dizaine de groupes scolaires existants, auxquels s’ajouteront des travaux d’agrandissement pour accueillir des classes supplémentaires. La restauration scolaire ne sera pas oubliée ; une enveloppe de 14 millions permettra de doter les écoles de nouveaux self-services. Les équipes travaillent également à la programmation post-mandat. Des secteurs susceptibles d’accueillir de nouvelles écoles – comme Confluence, La Part-Dieu ou Vaise-Industrie – sont déjà à l’étude. Pour faire face à ces futurs projets, des fonciers seront « réservés » dans le PLU-H, actuellement en cours de préparation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X