Régions

Lyon Façades matricées à l’hôpital de la Croix-Rousse

Mots clés : Béton - Gros oeuvre

Pour répondre à l’originale et exigeante conception architecturale de Christian de Portzamparc pour le bâtiment clinique de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon, le groupement en entreprise générale (hors lots techniques) conduit par Pitance Construction (groupe Vinci), associé à GFC Construction et GCC, a mobilisé ses ressources en hommes et en matériels. « La diversité des expressions architecturales du projet nous a conduits à une préparation approfondie de cinq mois pour valider l’exécution des motifs architecturaux principaux et mettre au point les méthodes de réalisation », précise Thierry Paillet, directeur de Pitance Construction.

Mobilisation technique

A lui seul, le détail du lot gros œuvre, de 27 millions d’euros, rend compte de la complexité de la mission avec 520 pieux, 12 000 m3 de remblais, 12 000 m2 de dallage, 1 016 t d’acier HA et 999 t d’acier TS, 28 500 m3 de béton et 220 000 heures de main-d’œuvre. Sans oublier les porte-à-faux et ces 5 500 m2 de béton matricé, une des signatures de la conception architecturale, et l’expression de la mobilisation technique du groupement, sanctionnée par deux mois d’avance dans la réalisation de ce lot. « Cinq mois de préparation, un délai aussi long que nécessaire », commente Thomas Nachury, directeur de projet (Pitance Construction). Un passage obligé pour formuler le béton (par un spécialiste de Vinci Construction France), déterminer les granulats, le colorant, et la pression adéquate pour obtenir l’effet « pierre » recherché, choisir la matrice (six modèles différents en polyuréthane traité à la cire pour le décoffrage) et son mode de fixation, enfin décider du calepinage des banches assorti d’un carnet de détail et mettre au point l’équipement !

A cette préparation s’ajoute la phase d’essais avec la réalisation de plusieurs prototypes, les essais de sablage et de ragréage en réponse à l’inflexibilité conceptuelle de l’architecte sur ce volet.

« La réalisation de ces 5 500 m2 de façades matricées criblés d’entailles a encore nécessité de finaliser la méthode du décoffrage avec optimisation de l’étanchéité du coffrage par un joint silicone et de la vibration par vibreur externe », achève Thomas Nachury, directeur de projet (Pitance Construction). Cette minutie opératoire touche également l’inscription des ouvertures – réelles avec ces fenêtres trapézoïdales vues de l’extérieur ou simulées – dans les façades selon une organisation diagonale appliquée, par exemple, à un mur courbe en R   6 qui a nécessité le développement de méthodes spécifiques d’implantation des banches.

« Le parti pris initial d’intégrer les moyens et compétences des entreprises, et de privilégier le dialogue avec une maîtrise d’œuvre renommée, permet de relever le double défi de rassembler sur un même bâtiment une variété de formes architecturales et de tenir les délais de l’aménagement d’un hôpital de 338 lits et 16 blocs opératoires », termine Thierry Paillet.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Hospices civils de Lyon.

Architecte : Atelier Christian de Portzamparc.

Maîtrise d’œuvre : Setec, Execlim.

Groupement d’entreprises : Pitance Construction (mandataire), GFC Construction (direction technique) et GCC.

Surface HOB : 62 000 m2.

Coût total : 120 millions d’euros (dont 55 millions d’euros pour le gros œuvre, le clos-couvert, et les corps d’état architecturaux).

Durée du chantier (préparation comprise) : 41 mois.

Date de livraison : 12 novembre 2009.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X