Autres

Lyon et sa région composent leur « Roman de la rose »

Mots clés : Manifestations culturelles

La 17e Convention mondiale des sociétés de roses se tiendra pour la première fois en France, à la fin mai. Lyon en profite pour convier le grand public à un festival qui se déroule d’avril à septembre.

Jamais les roses n’auront rassemblé autant d’humains qu’en cette fin mai 2015 à Lyon. Pour battre ce record absolu, la ville phare de la fleur mythique écrit depuis plus de cinq ans une partition inédite : l’accueil, pour la première fois en France, de la Convention mondiale des sociétés de roses crée un substrat favorable à l’épanouissement d’un bouquet d’événements programmés d’avril à octobre. Pour jouer cette symphonie orchestrée par la ville de Lyon, trois associations en ont créé une quatrième : la Société française des roses, les Roses anciennes de France et la Société lyonnaise d’horticulture ont donné naissance à Lyon Roses 2015. À guichets fermés avec 600 inscrits au palais des congrès, la 17e Convention mondiale triennale attend, du 25 mai au 1er juin, presque trois fois plus de participants que l’édition précédente de Johannesburg en 2012. Les plus grands contingents viennent d’Australie, avec plus de 110 inscrits, devant les États-Unis, le Canada, le Japon et la Chine. À l’initiative de la Société nationale d’horticulture de France et sur les mêmes thèmes que ce rassemblement d’amateurs passionnés, mais dans un registre scientifique, le colloque du 29 mai, intitulé « Mettez-vous au parfum », mettra...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 379 du 07/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X