Territoires

Lyon D’anciens appartements de fonction transformés en logements sociaux

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Politique du logement

Dans le cadre de ses opérations d’acquisition-amélioration, Alliade Habitat a répondu à un appel à candidature lancé par la Ville de Lyon sur d’anciens appartements de fonction pour instituteurs. La commune, qui n’est plus tenue de fournir des logements aux enseignants, a fait le choix de les céder dans le cadre de baux emphytéotiques de 65 ans. Le bailleur a ainsi acquis trois bâtiments : un immeuble de 13 logements dans le 8e arrondissement, 11 logements dans le 5e, et 11 logements au cœur de la Croix-Rousse, dans le 4e arrondissement.

Certification BBC Effinergie rénovation.

Le premier bâtiment, livré à l’automne dernier, a la particularité d’intégrer un logement destiné à une colocation étudiante solidaire. Contre un loyer modeste, les trois étudiants s’engagent à conduire un projet social en direction des enfants de l’école jouxtant le bâtiment. « A chaque fois, il faut individualiser le bâtiment de l’école attenante et conserver un logement pour le gardien de l’école », souligne Elizabeth Devalmont d’Alliade Habitat. Pour conduire ces réhabilitations, Alliade a travaillé avec l’équipe de maîtrise d’œuvre composée de GL Ingénierie, et des architectes Vincent Gensollen et Pierre-Marie Contardo. « Toutes nos opérations ont atteint la certification BBC Effinergie rénovation, souligne Elizabeth Devalmont. L’essentiel des travaux a consisté à l’isoler le bâtiment, à créer des salles de bain et à rendre l’habitabilité des lieux plus agréable. » Le coût du chantier de la dernière opération livrée – celle du 4e arrondissement – s’est élevé à 700 000 euros, soit 2 000 euros/m2.

Pour le bailleur, ce type d’opération présente l’intérêt d’être très bien inséré dans la ville. Alliade Habitat – qui réalise 35 % de sa production de logements sociaux via des opérations d’acquisition-amélioration – s’apprête à acheter un autre bâtiment d’instituteur de 24 logements sur une parcelle qui offre des droits à construire supplémentaires. Des droits qui lui permettront d’édifier un bâtiment neuf pour une colocation étudiante d’une quarantaine de places.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X