Autres

Lyon-Confluence 2 à la recherche d’une identité architecturale

Mots clés : Aménagement paysager - Architecte - Métier de la construction

Le secteur 2 de Lyon-Confluence, dont les architectes-urbanistes sont Herzog & de Meuron accompagnés par le paysagiste Michel Desvigne, est entré dans sa phase opérationnelle. Le premier îlot désormais défini illustre les principes retenus par l’équipe suisse, notamment la juxtaposition de bâtiments de hauteurs très différentes.

Y a t-il, en 2014, une façon totalement innovante de faire la ville ? à la vue du projet d’Herzog & de Meuron pour la seconde phase de Lyon-Confluence 2, la réponse est plutôt négative. Dans les propositions et les principes mis en place par l’équipe franco-suisse, rien que de très classique. Entre la solution « traditionnelle » de la rue bordée par un alignement continu de façades et la solution « moderne » de la libre disposition d’immeubles-objets sur un espace public incertain, ils ont bien sûr choisi une solution intermédiaire, déjà largement utilisée ailleurs : les bâtiments se succèdent sans forcément de mitoyenneté, laissant des vues ou même des passages vers les inté-rieurs d’îlots, et l’alignement des façades n’est pas strict mais admet çà et là des décalages et des retraits, ceux-ci étant traités comme des espaces publics, allant du trottoir très élargi à la petite placette. L’intérieur des îlots, en partie public, est également constitué de « cours jardinées » privatives très plantées qui centralisent les accès aux bâtiments et qui peuvent être investies par les habitants. « Le concept urbain est assez simple reconnaît d’ailleurs Christine Binswanger, responsable du projet chez Herzog & de Meuron. Mais...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 231 du 12/03/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X