Autres Risques professionnels

Lucas Construction s’équipe et se forme contre les chutes de hauteur

L’année 2014 a été celle, pour Lucas Construction (80 salariés, filiale du groupe Lucas), de la lutte contre les chutes de hauteur. La société de gros œuvre, basée à Louverné (Mayenne) choisit en effet, chaque année, un grand thème de prévention des risques professionnels. Ses équipes ont donc suivi deux formations sur le travail en hauteur et l’utilisation des harnais. « Sur les chantiers, nous adaptons le matériel à chaque cas, explique Dominique Larzabal, directeur de Lucas Construction. Soit des harnais, soit des garde-corps à déplacer selon l’évolution des travaux. Les conducteurs de travaux et les chefs de chantier peuvent aussi, s’ils l’estiment nécessaire, employer une nacelle. » La société organise, en plus de six quarts d’heure sécurité annuels, deux visites de sécurité sur ses chantiers par mois. « Nous disposons d’une fiche de contrôle préétablie suivant les obligations réglementaires », explique Dominique Larzabal. « Il ne s’agit pas de faire les gendarmes, poursuit Christophe Facchetti, chargé de prévention de l’entreprise. Sur le terrain, il n’est pas toujours évident d’appliquer les consignes. Nous allons aussi sur place pour échanger avec les compagnons, parler matériel. »

Échanger avec d’autres entreprises

Depuis la mise en place de ces dispositions contre les chutes de hauteur, Lucas Construction a constaté un progrès dans la prise en compte du risque par ses salariés. « Il est vrai qu’il est plus simple de faire passer un message sur cette question que sur, par exemple, les risques auditifs liés aux nuisances sonores, explique Dominique Larzabal. Par ailleurs, les investissements en matériel que l’on réalise pour diminuer le risque de chutes de hauteur sont facilement visibles par nos compagnons. » Lucas Construction a été récemment distingué par l’Organisme professionnel de prévention du BTP (OPPBTP) pour son assiduité aux réunions « Cap Prévention ». « Ces moments d’échanges se tiennent trois fois par an et les thèmes traités nous intéressent à chaque fois, explique Dominique Larzabal. Il est toujours enrichissant de connaître les pratiques de chacun face aux risques professionnels. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X