Territoires

Lot Stop aux chutes de rochers sur la ligne ferroviaire

Mots clés : Transport ferroviaire

A quelques kilomètres de Cahors, la tranchée de Mercuès, sur l’axe ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), fragilisée par l’effondrement en 2012 du mur de revêtement de sa paroi rocheuse, fait l’objet d’importants travaux de confortement prévus jusqu’au mois de décembre. Le chantier est nécessaire pour la mise en sécurité de la ligne et du trafic. Il implique la remise en conformité du système de détection de chutes de rochers, destiné à alerter et déclencher l’arrêt des circulations ferroviaires, et la pose d’un grillage ancré sur les zones non couvertes par le système de détection. Accessoirement, une piste doit être aménagée afin de pouvoir accéder à ces installations en toute sécurité. Une deuxième phase de travaux, au second semestre, permettra d’intervenir sur les ouvrages d’art : purge d’éléments de parement, rejointoiement, réalisation de barbacanes dans la maçonnerie. En préalable aux premières interventions, une technique innovante a été mise en œuvre avec l’utilisation d’un géo-radar, associé à des sondages, afin de détecter les anomalies et de mieux cibler les zones à risques.

300 poteaux métalliques installés.

« Ces travaux de confortement représentent le premier chantier de ce type au plan national », indique Antoine Latouche, directeur territorial adjoint de SNCF Réseau Midi-Pyrénées, maître d’ouvrage. Le dispositif de détection est constitué, sur les 800 m de la tranchée, de 300 poteaux métalliques de 5 m et 180 kg chacun, équipés d’une nappe de fils déclenchant d’alerte en cas de chute de blocs. Compte tenu de la configuration du site et des difficultés d’accès, avec une paroi de 25 m de hauteur et une ligne en service, des moyens hors normes doivent être mis en œuvre. L’implantation des poteaux est ainsi réalisée par héliportage, avec une rotation de moins de trois minutes pour chaque poteau.

Pas moins de trente kilomètres d’ouvrage d’art doivent par ailleurs faire l’objet d’un diagnostic par géo-radar et sondages sur le seul tronçon Brive-Cahors de l’axe POLT. L’ensemble des travaux sur cette ligne représente environ 9 millions d’euros TTC en 2016, dont 5 millions d’euros pour la seule tranchée de Mercuès. Entreprises : Roc Aménagement (mandataire), VTS, Héli-Béarn, Auglans Génie civil.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X