Territoires

Lorraine Encore une année négative pour les routes

Mots clés : Réseau routier

«La chute vertigineuse s’est arrêtée, mais le ralentissement est toujours net. » Hervé Della Valle, président du Sprir Lorraine, n’est pas optimiste à la lecture des dernières prévisions de l’organisation professionnelle qui anticipent une baisse d’activité de 2,5 % pour les routes cette année dans la région. En attendant la réalisation de l’A31bis jugée « vitale », la profession va devoir faire en Lorraine « sans le moindre kilomètre neuf mis en chantier » cette année. Les travaux de la voie rapide 52 de liaison entre l’A4 et l’A30 ne seront pas engagés avant 2017 au mieux, et la prochaine tranche de la RN4 se fait attendre tout autant. Dans ce contexte, le syndicat demande aux collectivités et à l’Etat de relancer l’entretien. « Le différer encore deviendrait dramatique pour la sécurité des usagers », estime son président.

Pour les TP en général, l’espoir d’un rebond ressort des discours des élus locaux tenus aux assises de la FRTP, le 7 juin à Metz. « Les collectivités retrouvent un peu d’oxygène financier. Les feux passent au vert mais il faut maintenant passer aux actes », estime Patrice Haltebourg, président de la FRTP.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X