Enjeux Habitat

Logement social quatre étoiles

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Bois - Logement social

En lisière de Saulx-les-Chartreux, cette opération réalisée intégralement en bois allie la qualité spatiale des logements au souci du détail.

Dans la ZAC du Moulin, en lisière du bourg de Saulx-les-Chartreux (Essonne), cette opération compte, de part et d’autre d’une voie nouvelle, 10 maisons individuelles et 39 logements dans un immeuble collectif organisé autour d’une cour intérieure. Si les deux tranches de l’opération diffèrent par leur implantation, la morphologie de leur parcelle et les choix typologiques effectués, une même exigence les réunit : celle de leurs architectes, Jean et Aline Harari, dont le jury a tenu à récompenser l’engagement « quasi sacerdotal » en faveur du logement et, en particulier, du logement social.

Un bâtiment compact. Ici, les servitudes d’urbanisme sur rue et en limites parcellaires ont déterminé un édifice compact, aligné sur toutes les limites constructibles, qui dégage le plus d’espace libre au centre. L’immeuble adopte donc la forme d’un U orienté vers l’ouest, autour d’une cour plantée et refermée vers cette direction par des constructions en R + 1. L’entrée s’effectue depuis la route, côté nord, par un porche qui communique directement avec la cour. Celle-ci donne accès aux cages d’escalier qui distribuent les logements.

Le jury a salué « la réussite technique » de l’opération, intégralement réalisée en panneaux massifs de bois lamellé croisé (CLT), tant pour les voiles porteurs que pour les cloisons séparatives, façades et planchers. Tout comme le soin apporté aux prestations : logements traversants, escaliers et salles de bains en lumière naturelle, présence de celliers séparatifs dans les loggias, fenêtres en Accoya lasuré sombre, sol de la cour en béton balayé, descentes d’eaux pluviales encastrées en façade, toitures en zinc à joint debout, chaudière à granulés de bois… Autant d’attentions aux détails manifestées envers un public fragile, généralement peu habitué à tant d’égards…

Maîtrise d’ouvrage : 3F. AMO : Bio-Concept Conseil (HQE). Maîtrise d’œuvre : Jean et Aline Harari (architectes), Franck Lemoine (chef de projet). BET : Tekhnê (TCE), Vimen (bois), Alhyange (acoustique). Principales entreprises : Altibois (charpente, bardage, couverture, menuiseries extérieures), VM Constructions (VRD, terrassements, gros œuvre).

Surface : 4 014 m2 Shon (pour les 49 logements). Coût : 6,86 M€ HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X