Régions Est

Loft Company ranime le bâti industriel

Reconvertir usines et fabriques en habitations et en surfaces tertiaires, tout en conservant leurs facettes les plus remarquables : c’est la feuille de route que s’est fixée la société mulhousienne Loft Company. Elle accélère cette activité, entamée en 2010 avec la reconversion d’anciens locaux de Manurhin à Mulhouse, en livrant 40 lofts et des locaux d’activités dans l’« Atelier », un vestige de l’empire SACM dans le quartier Fonderie de la même ville. Le projet se complétera d’un restaurant en fin d’année.

A Guebwiller (Haut-Rhin), la société démarre à la fin de ce mois la transformation d’une partie des locaux de NSC (machines pour le textile) en 50 lofts et 2 000 m2 de surfaces professionnelles au rez-de-chaussée. Les travaux s’élèvent à 5,2 millions d’euros HT. Loft Company élargit également son périmètre d’intervention au Territoire de Belfort : ce printemps, elle a remporté à Beaucourt l’appel à projets de reconversion d’une ancienne usine de machines à écrire Japy (6 000 m2 ). Les 40 lofts et les locaux publics devraient être mis en chantier dans deux ans.

Analyse préalable de l’état du bâti. Le mode opératoire se rode au fil des projets. Loft Company commence par analyser l’état du bâti grâce à l’expertise en patrimoine industriel de l’un de ses associés, Jean-Marc Lesage, architecte-dirigeant du cabinet alsacien DRLW qui assure la maîtrise d’œuvre des projets. Ainsi, l’Atelier remettra en valeur la façade en brique rouge typique des constructions industrielles de la fin du XIXe siècle. La charpente métallique, innovante pour l’époque, est également conservée, afin de renforcer la structure porteuse.

Puis la société détermine les dimensions des lofts en fonction des caractéristiques des bâtiments : à Mulhouse et Guebwiller, les hauteurs sous plafond de plus de 5 m permettent de créer des duplex et une mezzanine, au contraire de Beaucourt. Les éléments moins intéressants sont démolis pour aménager, selon les cas, un patio végétalisé, des coursives, des rues traversantes…

Loft Company compte déployer cette expertise ailleurs dans l’Est. « Nous avons des projets à Strasbourg, et dans une vallée sous-vosgienne pour un premier dossier de reconversion d’un site inscrit aux monuments historiques », annonce Jean-Marc Lesage.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X