Métier

LKSpatialist passe le foncier au crible

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier

Un géographe montpelliérain a développé une plate-forme d’analyse réglementaire et foncière à la parcelle.

Grand Prix du concours i-Lab du ministère de la Recherche en juillet, la start-up montpelliéraine LKSpatialist, spécialisée dans la prospection foncière, vient de remporter un trophée régional RMC « PME Bougeons-nous ». « Cela fera du buzz», se réjouit Lahouari Kaddouri. Ce géographe, maître de conférences à l’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse depuis 2005, membre de l’unité mixte de recherche d’analyse spatiale Espace, a endossé le costume du créateur d’entreprise en juin 2015. Il propose aux acteurs de l’aménagement des territoires et de la promotion immobilière d’accélérer leurs recherches foncières grâce à sa plate-forme Web Lina (pour Land-use Informations and Analysis). LKSpatialist nourrit cet outil d’une foule de données issues des PLU, PPRI, ZAC (1), droit de l’urbanisme, zonages de protection, moyens de transports, voirie, grands travaux… Une fois rassemblées, celles-ci sont formatées pour permettre des requêtes multicritères et l’édition automatique d’un rapport parcellaire. « La tâche la plus complexe consiste à convertir des textes ou PDF en bases de données spatiales. Notre vraie valeur ajoutée, c’est la transformation de l’information réglementaire en données à la parcelle », explique le géographe.

L’idée est née en 2013 lorsqu’un promoteur sollicite Lahouari Kaddouri sur l’automatisation d’une étude de potentiel foncier. Intéressé, l’enseignant en fait un sujet d’étude : « J’ai analysé le travail d’un promoteur, réfléchi durant un an sur la manière d’y répondre le plus complètement possible, puis un attaché de recherche a travaillé sur l’outil. A la création de l’entreprise, nous avions une première version à lancer. » L’université accepte de le placer en délégation et prend 10 % du capital de la start-up, tout comme la SATT Sud-Est. Celle-ci gère en effet la propriété intellectuelle pour l’université, LKSpatialist ayant une licence d’exploitation exclusive de cinq ans. Lahouari Kaddouri a souhaité créer sa start-up à Montpellier, « parce que j’y habite depuis vingt-cinq ans et que j’y ai un solide réseau ». Bien accueilli, « notamment par l’incubateur régional LRI », il est accompagné par le Business Innovation Center (BIC) de la métropole montpelliéraine et a obtenu une aide à l’innovation du conseil régional.

Déjà une trentaine de clients.

LKSpatialist a convaincu une trentaine de promoteurs, aménageurs et lotisseurs de Montpellier, Toulouse et Marseille – premières métropoles « renseignées » – de s’abonner à son service. Le challenge ? Couvrir rapidement d’autres métropoles, notamment Aix, Nice, Bordeaux et Grenoble dès février 2017. Pour cela, LKSpatialist a lancé en juillet le recrutement d’une vingtaine d’ingénieurs urbanistes, dont douze seront dédiés au Grand Paris. « Il faut allier une parfaite connaissance du territoire et de la réglementation », insiste Lahouri Kaddouri. La jeune entreprise recherche aussi deux développeurs géomaticiens et deux commerciaux. Pour intégrer tous ces renforts, elle vient de quitter la pépinière Cap Omega pour de plus vastes locaux, tout proches. Ce programme ambitieux doit être financé : LKSpatialist, qui a reçu une dotation i-Lab de 350 000 euros, finalise une levée de fonds de 600 000 euros auprès des capitaux-risqueurs régionaux Soridec et Sofilaro.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

2015 Création.
2017 Sortie prévue d’une version mobile de la plate-forme.
5-6 M€ Prévision de CA en 2018.

ENCADRE

L’avis de l’expert

« À l’heure de la sur-réglementation, un outil comme Lina est nécessaire. Chez AFC Promotion, nous en avons rapidement compris la valeur dans notre métier de promoteur et de bâtisseur. Nous obtenons en temps réel des informations de constructibilité sur les terrains visés et l’outil met à jour les modifications des PLU des territoires ciblés. Cela réduit considérablement le temps de prospection foncière, permet d’échanger efficacement avec les propriétaires et sécurise les permis de construire en les rendant plus fiables. In fine, cela réduit les délais de conception des projets. »

Alexandra François-Cuxac, présidente d’AFC Promotion et de la FPI

(1) Plan local d’urbanisme, plan de prévention des risques d’inondation, zone d’aménagement concerté.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X