Autres

Littérature hydraulique

Gilles Rambaud, 46 ans, rédacteur en chef de votre magazine, cède sa place après quinze ans passés au service des matériels.

Le journalisme a ses règles dont celle-ci : « Ne jamais s’exprimer à la première personne du singulier. » Il faut donc utiliser la troisième personne, artifice pédant. Alors, pour une fois, je transgresse la règle. Après quinze années à traiter des matériels pour le Groupe Moniteur, je vous annonce que je cède ma place. Je suis certain que la personne qui me succédera y prendra autant de plaisir que j’ai pu en trouver. Dans les rédactions des magazines professionnels, deux profils se croisent : des spécialistes techniques, experts dans leur domaine mais novices en rédaction ; ou des journalistes pur sucre, sachant bien écrire, mais sur des sujets qu’ils découvrent. Je suis de ceux-là. J’ai débuté jeune dans le journalisme, en visant ce qui constituait alors mes centres d’intérêt : la musique et la bande dessinée. Mes premiers articles, je les ai signés dans Best, le mensuel du rock. Puis j’ai travaillé pour des éditeurs de bandes dessinées. Les journaux se sont succédé : Gotham pour les dessinateurs underground, Kaméha autour du manga japonais, Vécu pour la bande dessinée historique… Au bout de dix ans, les bulles et les cases commencèrent à m’ennuyer. Au hasard de mes rencontres, je croise Michel Roche, rédacteur en chef de Matériels et Chantiers. Il cherche un journaliste à embaucher. « Les pelleteuses ! C’est intéressant ça ? » J’en doute… Lui aussi se demande si ce plumitif sera capable de comprendre ce qu’est un moteur hydraulique. Nous passons un marché : voici un billet d’avion pour me rendre sur un salon, la Bauma ; voilà un sujet d’enquête. à moi d’y passer deux jours pour découvrir le secteur et prouver que je suis capable d’y dénicher de bons articles. Avril 2001, Munich. Le choc ! Des milliers de machines, des grandes, des petites, des simples, des compliquées. Des milliers d’hommes  beaucoup moins de femmes, j’en conviens… -, aimables, disponibles, prenant le temps de répondre à mes questions. Je suis conquis. Michel Roche est satisfait des articles que je lui rapporte et j’entre au Groupe Moniteur. écrire, trouver un titre, prendre des photos, je savais déjà le faire. Comprendre le fonctionnement d’un distributeur hydraulique, d’un convertisseur de couple ou d’un coffrage autogrimpant, j’ai dû l’apprendre. Deux choses m’y ont aidé. L’indulgence de Michel sur mes erreurs de débutant, et l’extrême gentillesse de tous les gens que j’ai rencontrés. Fabricants de matériels, chefs de parc, conducteurs de travaux, compagnons… Tous ont pris le temps de m’expliquer leur métier, de répéter ce que je ne comprenais pas, de soulever un capot ou de faire un croquis. Aux centaines d’hommes et de femmes que j’ai connus pendant ces quinze années, je veux adresser un profond et sincère « merci ». Et à ceux que je n’ai pas eu la chance de croiser, je veux leur serrer la main à travers cet article, car je sais qu’ils sont comme les autres : des gens bien. C’est pourquoi je ne me fais aucun souci pour mon successeur. Je sais qu’il réussira à vous proposer le meilleur magazine de la profession, porté par Le Moniteur qui continuera encore longtemps à s’intéresser aux matériels de chantier. Leur importance capitale dans le processus de construction, leur poids économique, leurs avancées technologiques sont des enjeux pour les entreprises de bâtiment et de travaux publics, et donc pour nous. Les matériels restent et resteront un thème central de notre couverture éditoriale, parce qu’ils restent et resteront l’une de vos préoccupations majeures. Longue vie aux matériels, et longue vie à votre journal !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Etapes

1903 Naissance du Moniteur
1986 Les matériels sont traités dans un supplément du Moniteur
1989 Le supplément devient un journal indépendant : Matériels et Chantiers
2011 Nouveau supplément : Le Moniteur Matériels
2016 Mise en ligne du site lemoniteurmatériels.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X