Territoires

Lille Une piscine entre architecture et paysage

Mots clés : Architecture - Établissements sportifs couverts

Dans la Métropole européenne de Lille (MEL), il y a désormais une deuxième piscine qui mérite le détour. Mais, contrairement à celle de Roubaix, transformée en musée, celle de Lille-Sud est une « vraie » piscine, la première construite dans la ville depuis les années 1970 ! 17 millions d’euros ont été investis dans ce chantier, dont 10,5 millions par la Ville de Lille, qui a pu compter pour ce projet sur le soutien de la MEL, de l’Etat, du département du Nord et de l’Europe.

Inscrite elle aussi dans un contexte de renouvellement urbain, la piscine de Lille-Sud dépasse, toutefois, le strict cadre de l’équipement dans sa capacité à dialoguer avec son environnement, entre ville et centre hospitalier régional, dans un secteur assez arboré. C’est pourquoi la maîtrise d’ouvrage voulait éviter de confier l’opération à un architecte « pisciniste ». C’est l’agence lilloise Béal & Blanckaert, certes forte de deux expériences en la matière plutôt concluantes, à Mons-en-Barœul et Wasquehal, qui a hérité du dossier. « Nous nous sommes tout d’abord demandé s’il s’agissait d’un projet urbain ou paysager, en fait c’est les deux, résume Antoine Béal. La façade vient tirer les lignes de l’école voisine jusqu’au faubourg des Postes. Quant au bâtiment, il se forme et se déforme au gré des jardins qu’il met en place dans le prolongement des plages qui bordent les bassins. »

Catiches en sous-sol.

La piscine Plein Sud a été édifiée sur un terrain de 4 400 m2, à l’emplacement d’une ancienne école maternelle, qu’il a donc fallu, dans un premier temps, déconstruire (à noter que les vieux arbres de la cour de récréation ont été conservés), avant de combler les catiches qui se trouvaient en sous-sol (1). Au final, sept années se seront écoulées entre le premier coup de crayon et la livraison.

Techniquement, le bâti repose sur des fondations et un socle en béton (Nord France Constructions, gros œuvre étendu). Sur cette base sont posées trois « boîtes » métalliques qui fabriquent volumes et lumière, omniprésente à l’intérieur grâce à des murs entièrement vitrés. L’ensemble, tout en courbes, est enveloppé d’un bardage bois de section trapézoïdale. Une alternance de lamelles en Inox vient rythmer et faire vibrer la façade côté rue, créant du mouvement et une fluidité en même temps qu’une interaction avec le passage des voitures. Pour ce volet de la conception, Béal & Blanckaert a fait appel à l’ingénieriste VS-A.
La piscine de Lille-Sud propose un bassin avec six couloirs de nage de 25 m de long, et une zone ludique de 240 m2, les deux en Inox, l’eau étant traitée principalement à l’ozone. Un espace bien-être, avec douche aux jets, sièges hydromassants, sauna et hammam, complète l’équipement, qui a ouvert ses portes au public le 18 avril et été inauguré quatre jours plus tard par le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Dans le Nord et en Picardie, les catiches désignent d’anciens sites d’extraction souterraine de craie, de marnes ou de silex.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X