Territoires

Lille La Maison Stéphane-Hessel redonne des couleurs à la ville

C’est le bâtiment phare du nouveau quartier de la porte de Valenciennes. De la ligne aérienne du métro on ne voit que lui avec sa façade arc-en-ciel. Dessinée par Julien De Smedt, la Maison Stéphane-Hessel (en hommage au diplomate, écrivain, résistant…) est un bâtiment « trois-en un » : elle abrite à la fois la nouvelle auberge de jeunesse de Lille (200 lits), une crèche de 70 places et la Maison de l’économie sociale et solidaire.

Vingt-deux millions d’euros ont été investis dans cet équipement de 7 000 m2, financé aux deux tiers par la Ville de Lille. Le nom de Stéphane Hessel s’est imposé quand il s’est agi de baptiser « ce lieu qui réunit dans la même structure toutes les valeurs que défendait ce philosophe de l’optimisme : l’éducation, la jeunesse, l’échange entre les cultures, une économie plus juste », a expliqué Martine Aubry.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X