Annuel immobilier

Li-Fi Surfer sur Internet grâce à la lumière

Mots clés : Télécommunications

Lucibel, spécialiste français de l’éclairage LED, veut développer le Li-Fi (Wi-Fi par la lumière) dans les bureaux. Alors qu’avec le Wi-Fi les données sont transmises par ondes radio, avec le Li-Fi, ce sont les photons qui transfèrent les informations à bon port. Les clignotements d’une lampe servent de support à un message dans un langage binaire, fondation du codage informatique. Une fois traduites par une machine, les variations d’intensité des LED donnent accès aux informations. Pour obtenir des vitesses de transport intéressantes, la source lumineuse doit s’allumer et s’éteindre plusieurs milliers de fois par seconde. Un rythme qui est intenable pour les ampoules traditionnelles, mais envisageable avec des LED. Surtout que l’œil humain ne perçoit pas ces oscillations.

La technologie sera déployée dans six salles de réunion du futur siège social du promoteur Sogeprom (bâtiment Ampère, dans le quartier La Défense, Hauts-de-Seine) en janvier 2017. Mais le Li-Fi demeure cependant encore cantonné à des installations pilotes. Les débits restent faibles, de l’ordre de la centaine de kbit/s, alors que les connexions Wi-Fi courantes oscillent autour de 25 Mbit/s. En outre, le nombre de modèles de smartphones et d’ordinateurs compatibles avec ce mode de communication se compte sur les doigts de la main. Pourtant, Frédéric Granotier, président-directeur général de Lucibel, entend parvenir « prochainement » à la commercialisation de sa technologie.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X