Territoires Bouches-du-Rhône

Les travaux publics s’offrent une vitrine pour l’apprentissage

Mots clés : Apprentissage - Travaux publics

Malgré la crise et les incertitudes sur l’évolution de la commande publique, les travaux publics de Paca se tournent résolument vers l’avenir et préparent les emplois de demain. La profession a même été la première à signer une convention régionale dans le cadre du programme d’investissement d’avenir (PIA) sur le volet « Formation en alternance ». Ce soutien, appuyé par la région, lui permet aujourd’hui de débuter le projet d’agrandissement du CFA régional de Mallemort, une des composantes du pôle de formation régional déployé sur ce site. Un projet de 13,7 millions d’euros sur près de 5 000 m2,dont 2 100 m2 dédiés à la formation et 2 700 m2 pour l’hébergement et la restauration. A la rentrée 2016, il permettra de doubler la capacité d’accueil du CFA avec quelque 500 apprentis.

Le béton mis en scène.

Pour faire de cet équipement une véritable vitrine de la formation en alternance et se doter d’un bâtiment modèle, les travaux publics ont fait appel à l’architecte marseillaise Corinne Vezzoni, lauréate du concours lancé par TP CFA Paca, maître d’ouvrage. « Sur un terrain ouvert sur le grand paysage, encore marqué par la ruralité, ce nouveau CFA va directement faire écho aux fermes agricoles voisines, tout en apportant des réponses contemporaines au niveau des matériaux, avec une mise en valeur du béton brut clair », explique Corinne Vezzoni.

Pour se protéger du Mistral, l’ensemble s’organisera en couronne autour d’une cour centrale (le jardin) et, sur un socle en soubassement, sont posés des volumes indépendants, fractionnés. Ceux-ci accueilleront les différentes entités du programme avec l’enseignement en figure de proue et l’hébergement en partie arrière, le volume le plus haut. Réalisé dans le cadre d’une démarche BDM (bâtiments durables méditerranéens), le principe constructif sera innovant avec des doubles murs de béton coulé en place – un voile intérieur structurel, un voile extérieur en béton autoplaçant – entre lesquels s’intercalera un isolant. Ces voiles de près de 50 cm d’épaisseur moyenne, sans aucun pont thermique, conféreront des performances énergétiques et acoustiques élevées au bâtiment qui sera RT 2012 – 12 %. Sans parement rapporté, les traitements de surface des bétons changeront simplement selon les lieux : rugueux sur l’ensemble du socle, lisse sur les étages et les toitures, polis à l’intérieur des salles… Le groupement Bec Construction/Allamanno est chargé du gros œuvre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X