Régions Paris

Les travaux du tramway T 3 démarrent

«Depuis la réalisation du boulevard périphérique, Paris n’avait pas connu de chantier aussi exceptionnel. » Evoquant le T 3 qui, fin 2012, reliera la porte d’Ivry à la porte de la Chapelle (14,5 km, 26 stations, 800 millions d’euros HT hors matériel roulant), François Wouts, responsable de la mission tramway de la Ville de Paris, donne la mesure des travaux entrepris actuellement dans l’est parisien. Après l’achèvement des dérivations de réseaux, les entreprises se sont attelées au printemps dernier aux travaux de voirie et aux ouvrages d’art.

Trente-six marchés

A partir de 2011, le chantier abordera la construction de la plate-forme du tramway (voie ferrée, stations) en commençant par la section la plus complexe : porte de Pantin et porte de La Villette, non loin du site de remisage. Pour les ouvrages d’art, 36 marchés ont été passés. Par exemple, la déconstruction du viaduc de la porte de Vitry, un autopont de 2 × 2 voies en béton (1962). Commencée au printemps, elle doit s’achever fin décembre. Des blocs de 400 tonnes sont sciés, concassés et évacués par voie fluviale. Cette démolition libère ainsi l’espace du lourd impact de cet ouvrage. Le tramway et sa station retrouvent le sol de la ville, le plain-pied avec les entrées des logements et des commerces. La géographie en creux de la porte de Vitry est respectée.
Par ailleurs, en 2011-2012, la démolition-reconstruction du pont métallique de la Petite Ceinture (PC), situé côté Paris, élargira de 16 à 36 mètres le point de vue entre la capitale et Ivry-sur-Seine : une véritable porte de Paris sera créée.
Lors d’une visite de chantier à la porte de Vitry, le 2 septembre, Annick Lepetit, adjointe au maire de Paris en charge des déplacements, a annoncé le lancement, en janvier, de l’enquête publique préalable relative au prolongement du T 3 entre la porte de la Chapelle et la porte d’Asnières. Une extension de 4,5 km estimée à 200 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris (aménagements urbains, voirie) et RATP (système de transport).
Maîtrise d’œuvre sur la section porte d’Ivry à porte de Charenton : Devillers Associés (mandataire) pour les aménagements urbains, Xélis (système de transport), Antoine Grumbach, architecte-urbaniste coordonnateur.
Coordonnateur général : Egis Rail.
Entreprises : Sogea TPI avec Marto et Fils (démolition de l’autopont) ; Jean Lefebvre avec Eurovia et Valentin (voirie entre les portes d’Ivry et de Charenton) ; Guintoli et Colas Rail (plate-forme).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X