Enjeux

Les TP retrouvent des raisons d’espérer

Mots clés : Travaux publics

La confiance et l’activité rebondissent à court terme. Mais la FNTP reste vigilante sur les grands projets.

Le secteur des travaux publics voit enfin le bout du tunnel. La FNTP, qui a dressé un bilan de conjoncture la semaine dernière, se dit « confiante sur les perspectives à court terme », malgré les résultats « en demi-teinte » de l’activité sur les cinq premiers mois de l’année. Ils accusent un léger repli (- 0,3 %) par rapport à la même période en 2016. Mais plusieurs éléments s’additionnent pour formuler une prévision de croissance « modeste » du chiffre d’affaires en 2017, de l’ordre de 2,5 %, à 38,6 milliards d’euros.

« Nous sommes optimistes », insiste Bruno Cavagné, le président de la fédération, qui relaie le sentiment des chefs d’entreprise du secteur : toutes spécialités confondues, ils ne sont plus que 8 % à anticiper une baisse de leur activité, selon l’enquête d’avril de l’Insee. Il est vrai que les travaux du Grand Paris Express, les effets du plan de relance autoroutier et les dépenses des collectivités locales, qui redémarrent à mi- mandat, alimenteront l’activité ces prochains mois. Les données sur l’emploi illustrent cette confiance à court terme mais aussi les incertitudes sur l’avenir plus lointain : le travail temporaire bondit – de janvier à mai, le secteur compte 6 000 intérimaires de plus qu’un an plus tôt – et la FNTP table sur un niveau d’emploi en CDD et CDI «...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5930 du 14/07/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X