Régions Alpes-Maritimes

Les sports de montagne passent en salle

Mots clés : Entreprise du BTP - Gestion et opérations immobilières - Mobilier urbain - Ouvrage d'art - Réseau routier - Sport

20 M€ Coût du programme d’aménagement d’ensemble (PAE) du quartier Saint-Loup, à Marseille, financé par le privé.

8 000 participants sont attendus au prochain Mapic, salon de l’immobilier commercial, à Cannes, du 16 au 18 novembre.

60 M€ Coût du tunnel de la Borne romaine sur l’A8 (Alpes-Maritimes), réalisé en zone géologique instable par Vinci Autoroutes.

Un équipement unique en France et même à l’international : à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), l’agence Chabanne et Partenaires, avec le paysagiste Alain Faragou, vient de réaliser un complexe couvert regroupant plusieurs sports de montagne, pratiqués d’habitude en pleine nature. Dans cet espace baptisé Vesúbia Mountain Park, il est possible de s’adonner au canyoning, à la spéléologie, à l’escalade, aux activités aquatiques… L’ensemble qui dispose de 6 000 m² de plancher a nécessité 23,5 millions d’euros HT de travaux et un chantier de deux ans et demi. Le projet a été porté par le conseil départemental des Alpes-Maritimes et le Syndicat mixte pour le développement de la vallée de la Vésubie et du Valdeblore. Exploité par l’UCPA (dans le cadre d’une DSP sous forme d’affermage), il s’adresse à un public large de sportifs, professionnels de la montagne, familles, touristes et scolaires.

« Toute la difficulté était de réussir à mettre à l’intérieur des activités habituellement pratiquées à l’extérieur et de rendre leur regroupement le plus discret possible dans un environnement naturel », explique Jonathan Leroy, architecte associé, directeur de l’agence d’Aix-en-Provence de Chabanne et Partenaires. Implanté en bordure du village, le bâtiment de 250 m de longueur et de 25 m de hauteur a la forme d’un aileron et épouse le relief du site. Sa toiture végétalisée de 2 500 m² permet de renforcer l’intégration dans le paysage de la « suisse niçoise ». Les matériaux – béton, bois en bardage et pour les charpentes, métal pour les poutres – jouent également la simplicité et les 1 500 m² de surfaces vitrées atténuent la frontière dedans-dehors.

Bassins, cascades, toboggans… A l’intérieur, le Vesúbia Mountain Park offre un concentré d’activités : le premier espace de canyoning intérieur d’Europe avec trois bassins de réception, des cascades, des toboggans, des sauts et des rappels mais aussi un parcours souterrain. Des blocs en polystyrène recouverts d’un béton projeté ont permis de reconstituer le décor d’un canyon. La spéléologie bénéficie de 80 m linéaires de parcours et d’un puits d’entraînement à la corde. Dans l’espace escalade, des murs jusqu’à 13 m de hauteur côtoient un parcours acrobatique.

Enfin, une piscine intérieure, une zone de bien-être et une salle de remise en forme sont proposées. L’équipement joue aussi la polyvalence avec une salle de réception pour 300 personnes.

« La présence des bassins, gourmands en énergie, a imposé de rechercher des solutions d’optimisation énergétique », ajoute Jonathan Leroy. L’approvisionnement en énergie est assuré par une chaudière biomasse et la déshumidification par absorption permet de produire de la chaleur pour le bâtiment et les bassins et du froid pour déshumidifier l’air. Les travaux ont été réalisés par une dizaine d’entreprises dont Leon Grosse pour le clos couvert, Europ’Elec pour l’électricité, Eiffage Energie pour le lot CVC-plomberie, Valtinée et Tee pour les aménagements extérieurs, avec les contraintes fortes d’approvisionnement d’un chantier de montagne.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X