Régions Saint-Etienne

Les seniors auront leur « cité-jardin »

C ‘est un projet qui pourrait faire florès, et dont le nom – la Cité des aînés – a d’ailleurs été déposé. L’idée est de proposer à Saint-Etienne un parcours résidentiel innovant aux seniors, articulé autour de trois bâtiments réunis sur un même site. Le premier comprend 12 appartements locatifs classiques. Le deuxième est une résidence de 35 logements (types 1 et 2 avec kitchenette) reliés à des services de télésurveillance, pour seniors autonomes. Le troisième est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de 159 chambres, qui accueillera aussi des handicapés âgés.

« Laboratoire des usages ». Cet îlot de 1 hectare sera connecté au quartier de Bellevue. Il sera traversé par une rue paysagère, fermée le soir, qui se prolongera autour d’une place de village intérieure bordée d’un salon de coiffure, d’un box commercial et d’un bar-restaurant ouvert aux résidents et à leurs familles. Un potager avec des bacs surélevés sera également aménagé dans son enceinte. Cette nouvelle génération de « cité-jardin », ainsi que la définit Laurent Gagnaire, directeur du bailleur social Loire Habitat, a été conçue avec le concours de nombreux partenaires : la Mutualité française Loire, gestionnaire des résidences, des gérontologues et des experts en neurosciences de l’Inserm, l’architecte Jacques Varennes, Restalliance pour les espaces de restauration, Sonepar pour la domotique, les Ateliers du Haut-Forez pour le mobilier, et Ingélux pour la lumière.

Les chambres seront équipées d’éclairage à rythme circadien, à dominante bleue le matin, orangée et rouge le soir. Des relevés seront effectués pour mesurer l’impact de cette lumière sur les résidents. Réalisée par Adim, filiale de Vinci Construction, la construction fait l’objet d’une vente en l’état futur d’achèvement (Vefa) par Loire Habitat. Cette opération d’un montant de 26 millions d’euros est financée à hauteur de 5 millions par la Ville de Saint-Etienne, le département de la Loire, la région, la Carsat et des caisses de retraite complémentaires. « La Cité des aînés est un laboratoire des usages », observe Laurent Gagnaire. Une chambre témoin était d’ailleurs exposée à la dernière Biennale du design de Saint-Etienne, où les visiteurs pouvaient la tester et faire part de leurs réflexions.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X