Actualité Conjoncture

Les Scop du BTP résistent grâce à leur statut

Lors du comité national de la fédération des sociétés coopératives de production (Scop) du BTP, à Lille le 24 septembre, le président Jacques Petey a évoqué l’activité de ses adhérents : la situation est contrastée, les métropoles résistant mieux que les espaces ruraux et les villes moyennes. « Personne n’échappe à la braderie des prix, mais le statut des Scop, rendant obligatoire la constitution de réserves, nous rend moins vulnérables », a-t-il déclaré. Aucune faillite majeure n’est à déplorer parmi les 550 Scop de la fédération qui voit ses effectifs progresser (12 500 salariés).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X