Régions Rhin supérieur

Les quartiers des gares s’activent autour de Bâle

Mots clés : Etat et collectivités locales

1,8 Md€ Le montant des fonds européens attribués aux territoires du Grand Est jusqu’en 2020.

192 042 C’est le nombre d’habitants de la communauté d’agglomération du Grand Besançon élargie au 1er janvier 2017.

– 6,9 % de chômeurs en un an dans le secteur de la construction dans le Grand Est (situation à la fin juillet 2016).

Dans l’agglomération trinationale de Bâle à cheval sur la France, l’Allemagne et la Suisse, trois villes de la rive germanique du Rhin relèvent le défi de transformer en lieux de vie des gares frontières qui coupent le territoire. De quoi donner des idées à leurs voisines françaises ?

La commune de Rheinfelden-Baden est la plus avancée. Il y a un an, son « forum de la construction » ( Bauforum ) a fait plancher trois équipes d’architectes, urbanistes, bureaux d’études paysage et mobilité. Il a attribué le premier prix à Luz-Schuster-Schönfuss. « Notre projet repose sur la densification et la valorisation paysagère de l’axe qui relie la gare au centre-ville vers le nord », décrit Wolfgang Lauer, directeur de l’urbanisme de la commune de 32 000 habitants. Les nouveaux espaces verts aboutiront, côté ville, à une zone de rencontre et, côté gare, à la construction, l’an prochain, de 15 000 m2 de commerces, bureaux, hôtel, restaurants et logements...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5897 du 25/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X