Territoires Métropole Nice Côte d’Azur

Les projets de l’Eco-vallée accélèrent

La dynamique d’aménagement s’amplifie dans l’Eco-vallée à Nice. Deux nouvelles opérations tertiaires, face à l’aéroport, dans le Grand Arénas, ont été dévoilées lors du dernier Mipim. Elles sont portées par BNP Paribas Immobilier (îlot 3.3) et Nacarat (îlot 3.5), et ces promoteurs sont associés à des énergéticiens (respectivement Engie et EDF Optimal Solutions) pour réaliser deux îlots démonstrateurs dans l’Eco-vallée.

Le projet BNP Paribas Immobilier, dont le permis de construire vient d’être déposé, comportera 11 000 m² de bureaux et d’équipements publics. « Accolé à la voie ferrée et directement desservi par le tramway, ce bâtiment est long (180 m) et effilé. Il rappelle par sa volumétrie les grands bâtiments du marché d’intérêt national proche », détaille Marc Barani, concepteur avec TPFi du « Connexio ». Sur un foncier très contraint, inondable, l’architecte a privilégié l’efficacité : des façades porteuses qui rigidifient la structure pour le parasismique, une même hauteur de plancher et des ouvertures constantes sur tout le linéaire des façades, protégées par des brise-soleil en aluminium. « Le risque inondation nous a imposé de n’implanter aucune activité dans les grands halls sur rue et de ne pas créer d’infrastructure souterraine. Les parkings sont en silo, à l’arrière du bâtiment », explique Bruno Pinard, directeur général immobilier d’entreprise de BNP Paribas. Ce bâtiment vise un niveau de performances RT 2012 -30 %.

Livraison en 2019-2020

. Sur l’îlot 3.5, le long du boulevard René-Cassin, Nacarat et l’agence Scau (BET : Lamoureux & Ricciotti) portent un projet mixte : bureaux, hôtels (262 chambres 3 étoiles et 4 étoiles de la chaîne Intercontinental) et commerces de 20 000 m², dont le permis vient aussi d’être déposé. Formé de deux ensembles, traversés d’une faille, en porte à faux sur un socle vitré, il sera un signal avec un habillage en aluminium doré en façade. Les performances seront également élevées avec un niveau RT 2012 -50 % (Breeam excellent). « L’objectif est que ces deux opérations soient livrées parallèlement à l’arrivée du tramway, début 2019 », confirme Christian Tordo, président de l’EPA Plaine du Var.
Lors du Mipim, la société Aéroports de la Côte d’Azur a également donné le coup d’envoi de la consultation de l’îlot 4.3 pour un programme mixte de plus de 25 000 m², dont la présélection des candidats est prévue au début de l’été. A ces projets sur le Grand Arénas s’ajoute une série d’opérations en préparation dans Nice-Méridia : le projet Imredd de l’Université Nice Sophia Antipolis et Marc Barani (5 400 m²), le campus régional de l’apprentissage de la CCI Nice Côte d’Azur (23 000 m², trois équipes retenues au concours), le pôle intergénérationnel de la ville de Nice (15 000 m², projets architecturaux remis) et l’îlot 1.1 C (7 500 m² de bureaux, consultation de promoteurs-concepteurs en cours par l’EPA Plaine du Var). Plus au nord (écoquartier Saint-Isidore), ce sont les travaux du complexe urbano-commercial d’Ikea et Bouygues (54 000 m², 160 millions d’euros d’investissements) qui sont annoncés au 2e semestre 2016.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X