Enjeux Amiante

Les professionnels toujours mobilisés

Interdite depuis 1997, l’amiante n’est toujours pas éradiquée. « Le Moniteur » interroge les acteurs de la filière qui relèvent quotidiennement le défi.

Nous fêtons l’anniversaire d’un big-bang. Le 1er janvier 1997, l’amiante est interdite en France. A l’époque, les pouvoirs publics envisagent que la décontamination des bâtiments soit achevée en… 2001. Mais les choses ont été un peu plus compliquées que prévu ! Le problème n’est toujours pas réglé et, depuis vingt ans, les réglementations s’empilent à un rythme très – trop ? – soutenu. Depuis 1997, plusieurs centaines d’articles de loi, de décrets, d’arrêtés, d’ordonnances concernant l’amiante ont paru au « Journal officiel ».

L’actualité de ces derniers mois donne pourtant de l’espoir. Car au vu des enjeux financiers parfois exorbitants liés à la présence d’amiante dans les bâtiments, les pouvoirs publics et l’ensemble des acteurs de la filière semblent enfin décidés à travailler en bonne entente pour désamianter plus efficacement et à moindre coût. La preuve de cette volonté, c’est la concrétisation du PRDA, le plan de recherche et développement amiante (lire l’interview d’Emmanuelle Cosse, ci-contre) , et le lancement d’une commission d’évaluation qui « délivrera l’équivalent d’avis techniques dans le domaine de l’amiante », résume Alain Maugard, président du PRDA. Deux nouvelles bienvenues au regard de la complexité des problématiques qui restent à résoudre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X