Edito

Les problèmes s’inversent

Les temps changent vite. En 2016, à l’approche des congés d’été, tout le secteur du BTP, négoce compris, tirait la langue. Cette année, la croissance est nettement de retour. Le négoce bâtiment tire vers le haut les résultats du commerce de gros, les chantiers fleurissent, les projets repartent, les entreprises, clients du négoce, voient leurs carnets de commandes se remplir.

Les difficultés que ce secteur économique connaît immanquablement lorsque tout va bien déjà pointent. Difficile de trouver une entreprise pour réaliser les travaux, chez les particuliers comme dans les collectivités, les appels d’offres aux prix trop tirés vers le bas s’avérant moins intéressants lorsque tout va mieux.

Les artisans et les entrepreneurs...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 432 du 17/07/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X