Régions Toulouse

Les premiers pas du réseau électrique de demain

Après un an d’expérimentation dans 1 000 foyers de l’aire toulousaine, le consortium Sud-Ouest Grid ou Sogrid (1) a validé un dispositif de supervision et de pilotage en temps réel du réseau de distribution électrique. Basé sur une puce de nouvelle génération se servant de la technologie du courant porteur en ligne (CPL), il a transmis des données numériques d’un point à un autre sur 35 km – de la moyenne tension à la basse tension -et pris en compte les perturbations. « Maintenant, il faut faire le bilan des 17 autres smart grids en cours en France pour en tirer la substantifique moelle et créer le réseau électrique de demain », a déclaré Jean Paoletti, directeur régional d’Enedis à Toulouse. Issu d’un appel à manifestation d’intérêt général de l’Ademe, Sogrid a bénéficié d’un budget de 27 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Enedis , ST Microlectronics, Nexans, Sagemcom, Landis + Gyr, Capgemini , Trialog , LAN, Grenoble INP , Ecole polytechnique .

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X