Evénement Climatisation

Les premiers effets de la F-Gas

Mots clés : Bâtiment et santé - Climatisation - Réglementation européenne

La réglementation européenne contraint les constructeurs à changer de fluides frigorigènes.

Dans les travées d’Interclima+Elec, l’œil du visiteur rencontrera peut-être des pancartes couvertes de slogans ésotériques tels que « climatiseur au R-32 » ou « pompe à chaleur au R-1234-ze ». Ces compléments en « R-XX » indiquent le fluide frigorigène qui circule dans l’équipement. Leur apparition témoigne des conséquences de la réglementation européenne sur les gaz à effet de serre fluorés (F-Gas) révisée. Les quotas fixés par cette dernière poussent l’industrie chimique à limiter la production de R-410A et de R-134A, les hydrofluorocarbures (HFC) préférés des constructeurs de machines thermiques pour le chauffage et la climatisation.

Flambée des prix. Depuis son entrée en vigueur en janvier 2015, le mécanisme est resté peu contraignant. Mais il le deviendra en 2018, et les tarifs des deux fluides s’envolent. En juillet dernier, le prix moyen du R-134A avait augmenté de 250 % par rapport à 2014. « Cette augmentation constitue un vrai problème, analyse Eric Bataille, secrétaire adjoint de l’Association française pour la pompe à chaleur (Afpac). Il y aura des répercussions sur les coûts de production. Cette...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5946 du 27/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X