Actualité Pelle hydraulique

Les prémices de l’automatisation

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier

En feuilletant le catalogue de Komatsu, on s’aperçoit que certaines machines sont suivies du suffixe « i » pour « intelligent ». Cela indique que des systèmes électroniques de guidage et d’aide à la conduite, directement montés en usine, sont intégrés au cœur même des engins. On trouve, dans cette catégorie, des bouteurs  le D61 dans un premier temps, prochainement suivi par quatre autres modèles  et une pelle hydraulique  la PC210. Que les bouteurs soient guidés par laser ou GPS, voilà qui commence à être courant. Mais pourquoi une pelle ? « Je suis persuadé que ces systèmes vont très rapidement se généraliser. La PC210 est une machine polyvalente de 21 t qui constitue le cœur du marché. Il est logique de commencer par elle », explique Dirk Legrand, directeur général adjoint chez Komatsu Europe. En quoi cette machine est-elle intelligente ? Parce qu’elle sait positionner son godet dans l’espace grâce à une modélisation informatique de ses mouvements, couplée à des capteurs placés sur les axes et sur les vérins. Cette position est ensuite indiquée sur un plan grâce à une géolocalisation par satellite. Un ordinateur embarqué et un large écran dans la cabine complètent le dispositif qui guide l’opérateur dans son travail. Mais Komatsu va plus loin. Comme la lame asservie d’un bouteur qui bouge toute seule, la PC210i automatise deux fonctions. La première est l’instauration d’une cote à ne pas dépasser. Cette profondeur se pianote sur l’écran de contrôle, et le godet ne descendra pas plus bas, quels que soient les ordres des joysticks. « Plus de creusement inutile », s’enthousiasme Dirk Legrand, qui évoque également la protection des conduites enfouies. La seconde fonction permet d’effectuer un nivellement d’un seul geste. Ce coup de godet bien rectiligne réclame un certain savoir-faire. Avec la PC210i, la coordination du mouvement est automatisée. Dirk Legrand est persuadé de voir dans ces fonctions les prémices de la pelle de demain. « Le guidage et l’automatisation vont se généraliser dans les pelles comme le GPS s’est généralisé dans les automobiles. » À cette prédiction, on objectera que le guidage a mis quinze ans à s’installer dans les niveleuses. Et encore, toutes n’en sont pas équipées ! « Ça va décoller d’un coup. » Si tel est vraiment le cas, alors l’installation de ces systèmes en usine, dès l’assemblage de la machine, sera un véritable atout. C’est tout l’intérêt de l’accord passé entre Komatsu et Topcon, dont la PC210i est le fruit.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X