Technique et chantier

Les pièces d’usure d’un concasseur à percussion

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier

Carrière. Très utilisé en France, le concasseur à percussion réclame un soin attentif et le changement régulier de ses pièces d’usure.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Utilisation

Le concasseur à percussion sert à fractionner des matériaux. Il est utilisé en carrière pour le traitement primaire et secondaire. Il est également bien adapté pour intervenir sur des matériaux issus du recyclage comme les bétons de démolition ou les croûtes d’enrobé. En carrière, le bloc de concassage est placé dans une chaîne industrielle ; on parle d’installation fixe. Il peut également être installé sur un châssis mobile et se déplacer directement sur un chantier.

ENCADRE

Principe de fonctionnement

À l’intérieur d’une chambre de concassage se trouve un rotor à axe horizontal (des modèles à axe vertical existent également, mais pour d’autres applications). Sur ce rotor sont placés des percuteurs – également appelés battoirs – dont le nombre varie selon les marques et les modèles. En frappant les morceaux de roche, ces percuteurs les fractionnent et les projettent contre un écran dont la position réglable détermine la granulométrie de sortie. L’intérieur de la chambre est protégé par un blindage.

ENCADRE

Les percuteurs

C’est la pièce critique. Ces barres métalliques assurent 70 % du travail et s’usent rapidement. Il faut en contrôler la hauteur. Quand celle-ci descend sous une cote indiquée par le fabricant, retourner les percuteurs leur permet d’entamer une seconde vie. Il existe un grand choix de percuteurs : acier au manganèse ; fonte au chrome ; aciers martensitiques ; inclusion de céramique. Ils résistent plus ou moins à l’abrasion, plus ou moins aux chocs, et coûtent plus ou moins cher.

ENCADRE

Plaques de choc et blindage

L’écran de choc est recouvert de plaques de choc qui, elles aussi, s’usent vite. Leur épaisseur doit être régulièrement mesurée ; quand celle-ci descend sous une certaine cote, il est alors nécessaire de déboulonner les plaques et de les changer. Le blindage latéral doit aussi être surveillé. Contrairement au percuteur et aux plaques de choc, l’usure du blindage n’a pas d’influence sur la qualité de la production, mais elle en a sur la durée de vie du matériel.

ENCADRE

Fréquence d’inspection et de remplacement

Il faut inspecter la chambre au minimum une fois par semaine. La durée de vie des percuteurs varie considérablement selon la nature des minéraux traités. Cela peut aller de deux semaines dans les cas extrêmes à deux ans pour les roches faciles. On considère que les plaques de choc ont une durée de vie double de celle des percuteurs, et que les blindages latéraux ont une durée de vie double de celle des écrans de choc.

ENCADRE

Durée d’immobilisation

Le changement des pièces d’usure d’un concasseur à percussion s’effectue principalement par des opérations de déboulonnage et de boulonnage. Mais l’intervention nécessite toujours un moyen de levage car les éléments dépassent souvent les 100 kg. Pour le changement de quatre percuteurs, il faut compter une demi-journée de travail. Pour le changement des plaques de choc et des blindages, le concasseur sera immobilisé pendant une journée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X