Conception DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les parcs régionaux anticipent la transition vers l’après-pétrole

Mots clés : Carburant - Démarche environnementale - Espace naturel - Réforme de l'Etat

Les parcs naturels régionaux, créés par un décret du général de Gaulle le 1er mars 1967, fêtent leur cinquantenaire avec les yeux résolument tournés vers l’avenir, entre dérèglement climatique et transition énergétique.

Le retour du paysage en tête des politiques publiques leur donne un nouvel élan.

L’engouement des parcs naturels régionaux pour les observatoires photographiques du paysage révèle leur vitalité.

« En quatre ans, le nombre d’observatoires est passé de 19 à 29 », constate Nicolas Sanaa, chargé de mission urbanisme et paysage à la Fédération nationale des parcs naturels régionaux (FNPNR). En 2017, la coïncidence entre le cinquantenaire des parcs et le 25e anniversaire des observatoires photographiques du paysage inspire la commande d’un film en cours de réalisation, sous la double signature de Philippe Harel et de Daniel Quesney : une occasion rêvée pour démontrer le lien photographique entre mémoire et projet. « En regardant une photo, chacun prend conscience qu’en matière de paysage, il n’existe pas de science exacte mais une pluralité d’interprétations qui, toutes, ont voix au chapitre », estime Michaël Weber, président de la FNPNR, mais aussi du parc des Vosges du Nord, un des premiers utilisateurs des observatoires photographiques. Identifié comme repoussoir par les uns, comme facteur d’attractivité par les autres, un projet d’éoliennes a conforté récemment l’élu de Wœlfling-lès-Sar-reguemines ( Moselle) dans l’utilité de la photo pour chercher...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 399 du 15/05/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X