Repères

Les menuiseries extérieures avec une ITE

Mots clés : Bardage - Enduit et colles - Isolation thermique - Menuiserie extérieure - Menuiseries - Verre

Le guide Rage « Menuiseries extérieures avec une isolation thermique par l’extérieur – Mise en œuvre – Neuf-rénovation » publié en novembre 2014 couvre deux domaines d’application : les ITE par enduit et celles par bardage rapporté avec lame d’air ventilée. Outre une cinquantaine de pages de schémas détaillés, il apporte des précisions importantes pour éviter les pathologies. Sophie Cuenot, ingénieure à la division « baies et vitrages » du CSTB, en présente les points forts.

Dans quel contexte ce guide est-il publié ?

Le DTU 36-5 d’avril 2010, qui définit les conditions de mise en œuvre des fenêtres, ne comporte que peu d’éléments sur leur pose avec une isolation thermique par l’extérieur (ITE). Par ailleurs, le Cahier du CSTB n° 3709 de mai 2012, rédigé en concertation avec les fabricants de menuiseries et les fabricants d’isolants, établit les conditions de mise en œuvre des fenêtres avec une isolation par l’extérieur dans le cas spécifique des enduits sur isolant.
Le développement de l’ITE nécessitait que soit mis à la disposition des professionnels un guide pratique prenant en compte l’ensemble des exigences techniques. Le document final définit, dans le neuf et en rénovation, les conditions de mise en œuvre des fenêtres, portes-fenêtres et fenêtres avec stores et volets roulants dans deux domaines d’application : avec une ITE par enduit sur isolant, ou par bardage rapporté avec une lame d’air ventilée sur supports en béton et maçonnerie en petits éléments. Sont en revanche exclus les ouvrages avec de la pierre attachée, une vêture, ou une ossature en bois.

Quels sont les principaux points abordés ?

Le guide présente tout d‘abord les réglementations applicables. Il traite ensuite de la gestion essentielle des interfaces, comme celle des fenêtres-façades. Il est important, en effet, de clairement définir la tâche et la responsabilité de chaque intervenant pendant les travaux. Par exemple, c’est à l’installateur de l’ITE de mettre en œuvre...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 344 du 17/09/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X